RMC

Présidentielle: qui est Philippe Olivier, grand artisan de la dédiabolisation de Marine Le Pen?

Philippe Olivier est le plus proche conseillé de Marine Le Pen. Au parti depuis 2015, il a grandement participé au changement d'image du parti et de la candidate d'extrême droite.

C’était attendu, Marine Le Pen est au second tour de l'élection présidentielle face à Emmanuel Macron. La candidate d'extrême droite Marine Le Pen compte faire mieux qu’en 2017 et elle espère que son visage a changé pour plus convaincre les Français. Philippe Olivier, conseiller de Marine Le Pen, est un des artisans de sa dédiabolisation. Donc un de ceux qui peuvent se vanter du résultat de dimanche soir, le plus haut score jamais obtenu par l'extrême droite au premier tour d’une présidentielle.

Philippe Olivier est ce qu’on appelle un homme de l’ombre. On le voit très peu à la télévision. Pas plus que l’on ne voit son frère jumeau qui est pourtant toujours à ses côtés.

Philippe Olivier est le directeur de la cellule idées et images du Rassemblement National. Mais c’est surtout celui qui a le plus d’influence sur la candidate. C’est lui qui l’a convaincu de gommer ses prises de positions les plus clivantes. Par exemple, de renoncer à promettre la sortie de l’Euro, la sortie de l'Europe, la retraite à 60 ans, ou bien l’interdiction de la double nationalité. C’est lui aussi qui a milité pour que le Front national change de nom et devienne le Rassemblement national.

Détesté par Jean-Marie Le Pen

Cette nouvelle ligne, Philippe Olivier l’a défendue parce qu’il pense que la radicalité n’a pas d’avenir. Il a encouragé Marine Le Pen à se recentrer par stratégie plus que par conviction. Puisque lui-même reste fidèle à ses convictions très à droite, très identitaires.

En plus d'être le conseiller, c'est aussi le beau-frère de Marine Le Pen. Son éminence grise et son beau-frère, puisqu’il est marié à la grande sœur de la candidate, Marie-Caroline Le Pen. Il est aussi le père de Nolwenn, une jeune fille qui est la compagne de Jordan Bardella, le président par intérim du Rassemblement national.

Mais ces liens familiaux ne signifient pas qu’il a toujours soutenu les Le Pen. En 1998, lors du grand schisme, lorsque le parti s’est divisé entre Le Penistes et Megretistes, Philippe Olivier a choisi le camp du félon Bruno Mégret. Et il a entraîné avec lui sa femme, Marie-Caroline, la propre fille de Jean-Marie Le Pen. Finalement, après l’échec de l’aventure mégrétiste, Philippe Olivier s’est rapproché de Philippe de Villiers, puis il s’est présenté à des élections locales, soutenu par Nicolas Dupond-Aignan. Puis il est rentré au bercail.

Il a repris sa carte au Front national en 2015 et il est aussitôt devenu le conseiller de la présidente. Membre de son cabinet, dans lequel ils ne sont que trois. Finalement, seul Jean-Marie Le Pen n’a jamais pardonné la trahison de 1998. Il paraît qu’il déteste son gendre et que Philippe Olivier le lui rend bien.

Nicolas Poincaré