RMC

Primaire de la gauche: "les gens ont envie d’un candidat qui présente des idées neuves"

-

- - -

La campagne pour la primaire de la gauche, dont le vote a lieu dimanche, est désormais terminée. Les militants tentaient leurs derniers tractages vendredi.

Désormais c'est aux Français de départager les sept prétendants (Manuel Valls, Benoit Hamon, Arnaud Montebourg, Vincent Peillon, François De Rugy, Sylvia Pinel et Jean-Luc Benhamias) dès dimanche à partir de 9h dans les urnes. Les deux candidats aux meilleurs scores s'affronteront le dimanche 29 janvier pour le second tour.

Pour les militants l'heure était au tractage de dernière minute vendredi soir. Après le dernier débat de jeudi, il faut encore convaincre les indécis et encourager les gens à aller voter nombreux. A Saint-Denis, ce sont les supporters de Benoit Hamon qui s’y sont collés. "La plupart des gens sont quand même un peu blasés de la politique. Le but, c’est de leur montrer qu’on peut quand même changer des choses", explique Yanis, tract de Benoit Hamon en main.

"On essaie de s’adapter en parlant de ce qui peut changer des choses dans leur vie"

A quelques heures du premier tour des primaires, il adapte son discours pour une campagne éclair. "En fonction des gens, on essaie de s’adapter en parlant de ce qui peut changer des choses dans leur vie ». Pour David, autre pro-Hamon, l’argument massue est de dire « on a enfin un candidat qui a le courage d’être de gauche".

Mais l’enjeu est aussi de tenter de convaincre les gens d’aller voter dimanche, histoire d’assurer le succès de cette primaire. "J’ai l’impression qu’il y a une ferveur populaire finalement, reprend David. Quand je tracte, quand je rencontre la population, les gens ont envie d’un candidat qui propose des idées neuves. Il faut que les gens se mobilisent, aillent voter, pour montrer que ce candidat est plus légitime que n’importe qui".

Charlotte Peyronnet (avec AM)