RMC

Primaire à gauche: Benoît Hamon "manque peut-être un peu de charisme"

Benoît Hamon était en meeting mercredi soir, à la veille du dernier débat de la primaire de la gauche.

Mercredi soir, Arnaud Montebourg et Benoît Hamon ont mesuré leurs forces, tous les deux étaient en meeting à Paris. Les deux candidats au coude à coude dans les sondages, tiennent la corde face à Manuel Valls.

Benoit Hamon était en meeting dans le 14è arrondissement. Son équipe revendique un public de 3.500 personnes. Un bon chiffre, à la veille du dernier débat de la primaire de la gauche. Un dernier débat sera donc crucial pour chacun d'entre eux, notamment pour Benoît Hamon, s'il veut rester sur sa dynamique.

Comment va-t-il se démarquer de ses concurrents? En restant fidèle à lui-même et à son programme. Face aux critiques Benoît Hamon, reste droit dans ses bottes, alors que ses concurrents pilonnent son idée de revenu universel.

"Montrer aux Français que les attaques qui lui sont faites sont pas nécessairement légitimes"

Lui, ne tremble pas, il assume. "Le choix politique que je mets sur la table est celui du revenu universel d’existence. Nous avons là les passerelles qui nous permettront de relier les différentes familles de la gauche".

Ce jeudi soir, pendant le débat il défendra son programme et s'expliquera point par point, mais il devra montrer les muscles. C'est en tout cas ce qu'attendent ses sympathisants comme Adèle. "C’est important qu’il travaille ses réponses et qu’il soit en mesure de montrer aux Français que les attaques qui lui sont faites sont pas nécessairement légitimes, et qu’il affirme et montre aux Français qu’il en est capable".

Autre enjeu de ce débat pour Benoît Hamon: gagner en stature. Il en manque encore selon Baptiste. "Peut être qu’il manque un peu de charisme. Ce serait bien qu’incarne encore plus son programme. Parce que ça fait que peut être les gens ne voteront pas assez pour lui".

Juliette Droz et Julien Chehida (avec AM)