RMC

Retraites, immigration, sécurité... Les images de Macron chahuté sur son bilan lors d'un bain de foule dans le Lot

Le président de la République continuait jeudi son "tour de France" de la ruralité et a été interpellé sur son bilan.

Ira, n'ira pas ? Emmanuel Macron entretient encore le flou sur sa candidature en vue de la présidentielle de 2022. Le chef de l'Etat estime qu'il est "trop tôt" pour affirmer s'il sera candidat.

Pourtant, Emmanuel Macron a bien bouclé deux jours de tournée, dans le Lot, dans deux villages classés parmi les plus beaux de France, souvent en terrain conquis, à la rencontre des habitants. Comme jeudi matin, lors d'un débat organisé avec 30 retraités vivant à Martel.

>>> A LIRE AUSSI - Réforme des retraites: Emmanuel Macron va-t-il abandonner?

"Il y a beaucoup de choses que vous avez dites que vous n'avez pas fait"

Un déplacement où la politique l'a sans arrêt rattrapé, quitte à éclipser les annonces, notamment sur le tourisme. Emmanuel Macron voulait prendre le pouls du pays, et retour à la case départ : le voilà bousculé, confronté aux thèmes du début de son quinquennat.

"Il y a beaucoup de choses que vous avez dites que vous n'avez pas fait", lui rappelle-t-on dans les rues de Martel.

Pêle-mêle: il a été interpellé sur divers sujets comme la réforme des retraites, l'immigration et sécurité... "Ce que notre nation vit, c'est un sentiment d'insécurité. Je trouve que les faits divers disent quelque chose de l'état de notre nation", a-t-il lancé.

"Quand on décide, on risque de se tromper!"

Mais la crise sanitaire n'est jamais bien loin. Le chef de l'Etat anticipe pour cet été des décisions "difficiles" qui pourraient l'empêcher de se représenter.

"Quand on décide, on risque de se tromper! Quand j'ai décidé de ne pas reconfiner, si nous avions eu un pic épidémique après, je ne pense pas que vous demanderiez si je vais me présenter en 2022."

Emmanuel Macron va poursuivre son tour de France avec une dizaine de déplacements d'ici à mi-juillet.

Paul Barcelonne (avec J.A.)