RMC

Retraites: Macron persiste sur les 65 ans, mais reste ouvert aux 64 ans sous conditions

Emmanuel Macron était de retour dans l'émission l'Événement de France 2, ce mercredi soir. Après s’être attardé sur la question des salaires, le président de la République s’est ensuite penché sur le sujet sensible des retraites, en réaffirmant vouloir instaurer progressivement un départ à 65 ans.

Emmanuel Macron était de retour face à la journaliste Caroline Roux, sur France 2, mercredi 26 octobre pour être interrogé sur le climat social, économique et politique en France. Le président de la République a notamment été questionné sur le sujet du recul du départ à la retraite.

Le sujet est toujours dans les dossiers de l’exécutif et le chef de l’état a réaffirmé son projet de décaler l’âge légal de la retraite à 65 ans, et ce de manière progressive. Selon Emmanuel Macron, “il n’y a qu’un moyen de faire, si on reste lucide. Comme nous vivons plus longtemps, c’est de travailler plus longtemps”, a asséné le président de la République.

Sur le plateau de l’émission L'Événement, Emmanuel Macron a de nouveau détaillé la mise en place souhaitée de ce recul de l’âge légal de départ à la retraite. Chaque année, il souhaite que cette échéance soit retardée de quatre mois. Le lancement de cette réforme reste planifié pour l’été 2023, afin de permettre la fixation du seuil légal à 65 ans pour 2031.

64 ans oui, mais avec plus de trimestres

Toutefois, Emmanuel Macron ne ferme pas définitivement la porte à une modification de cet âge légal de départ à la retraite… Mais il s’agira alors d’obtenir plus de trimestres.

“Si certains sont prêts à s’engager, à dire nous on ne veut pas aller jusqu’à 65 ans mais par exemple on serait prêt à aller jusqu’à 64 ans. Mais en contrepartie si vous faites ce geste, on est prêt à travailler un peu plus de trimestres. Moi je suis ouvert, le tout c’est que notre modèle retombe sur ses pieds, et que nous, actifs, on finance bien la retraite de nos retraités”, a concédé Emmanuel Macron, sur France 2.

Le président de la République en a aussi profité pour évoquer la situation des médecins vis-à-vis de leur retraite. Admettant que l’on “n'a pas assez de médecins", Emmanuel Macron veut “un vrai changement de vie” pour ces professionnels de la santé.

"Tous les médecins qui arrivent à la retraite, on va leur permettre de prendre la retraite (…) mais au premier jour de leur retraite, de pouvoir continuer leur activité et de garder tous les revenus qui sont les leurs pour eux, sans payer de cotisations retraites nouvelles", a promis Emmanuel Macron, expliquant que c’est une mesure "très simple".

Aymeric Dantreuille, avec Alexis Lalemant