RMC

Souvenirs personnels, tacles politiques… Nicolas Sarkozy sort un "livre personnel"

Nicolas Sarkozy livre, dans "Passions" (Éditions de L'Observatoire) qui paraît ce jeudi, ses souvenirs politiques et personnels jusqu'à son accession à l'Elysée en 2007, et règle quelques comptes, notamment avec François Fillon.

Nicolas Sarkozy sort un nouveau livre ce jeudi: Passions. Un livre dont il parle lui-même dans une longue interview au magazine le Point.

Pas un testament. Pas des mémoires non plus. "Ce livre clôt simplement une vie politique partisane", affirme Nicolas Sarkozy. Non, l'ancien chef de l'Etat n'annonce pas son retour en politique mais dit espérer encore avoir quelque chose à apporter à la France.

Tous y passent

"Toute ma vie, j'ai eu de la chance", lâche-t-il en préambule. De sa première participation à un meeting en 1975 à son départ de l'Elysée. Nicolas Sarkozy raconte ses souvenirs, reconnait ses erreurs, sa naïveté, son arrogance même parfois. "Je ne serais pas ce que je suis devenu sans eux", confie-t-il à propos de la famille Chirac. François Mitterrand dont il loue l'humanité, Edouard Balladur le sang-froid. Ségolène Royal dont il retient l'incompétence. François Hollande et la brutalité de la passation de pouvoir de 2012. 

Il prend soin de ne pas porter d'appréciation sur l'action d'Emmanuel Macron, si ce n'est pour dire, pour l'actuel président comme pour Valéry Giscard d'Estaing et pour lui-même, que "si la jeunesse est un grand atout pour conquérir le pouvoir, elle est une faiblesse au moment de l'exercer". Et accorde un satisfecit au Premier ministre Édouard Philippe, ancien soutien de son rival Alain Juppé. Tous y passent, y compris Brigitte Macron. "C'est une femme de qualité", glisse celui qui promet ne pas connaitre la nostalgie.

Pierrick Bonno