RMC

Une page se tourne: le PCF perd le Val-de-Marne

Une page se tourne: le PCF perd le Val-de-Marne

Une page se tourne: le PCF perd le Val-de-Marne - AFP

Les élections départementales ont bousculé le panorama politique français.

C'était une citadelle depuis 45 ans. Le Parti communiste a perdu le Val-de-Marne, le dernier département qu'il dirigeait, dimanche au profit de la droite, la Seine-Saint-Denis restant le seul département francilien à gauche à l'issue de ces départementales.

Séisme politique dans le Val-de-Marne, aux mains du PCF depuis 1976: la liste de droite emmenée par Olivier Capitanio l'a emporté devant l'alliance de gauche dirigée par le communiste Christian Favier, qui a fait part, dans un communiqué, de sa "profonde tristesse".

Depuis la perte de l'Allier lors des élections de 2015, le Val-de-Marne était le dernier département dirigé par les communistes, à la faveur d'une alliance avec les forces de gauche. Lors des élections municipales de 2020, les communistes avaient déjà perdu les bastions historiques de Champigny-sur-Marne, Choisy-le-Roi ou encore Valenton. Dimanche, les deux cantons de Champigny et celui de Choisy ont été pris par la droite à la gauche. 

En Ile-de-France, désormais, il ne reste plus qu'un département à gauche: la Seine-Saint-Denis. Si on dézoome, sur tout le territoire, trois autres bastions de gauche basculent à droite: les Alpes de Hautes-Provence qui étaient socialistes depuis 98, le Finistère, qui passe à droite après 26 ans à gauche, et enfin, le Puy-de-Dôme, majoritairement à gauche depuis les années 70. 

Une page se tourne aussi en Charente et dans les Côtes-d'Armor, mais dans ces deux départements, c'est la gauche qui reprend des couleurs en battant la droite. 

Enfin, le Rassemblement national ne remporte aucun département, mais renverse un canton dans les quartiers Nord de Marseille.

>> A LIRE AUSSI - CARTE INTERACTIVE - Elections régionales: découvrez les résultats en temps réel

Juliette Droz avec Xavier Allain