RMC

Qu'est-ce que le "crowdfunding immobilier" ?

Aujourd'hui dans la nouvelle Matinale Week-end, Marie s'adresse à tous ceux qui rêvent d'investir en immobilier mais qui n'ont pas forcément les moyens ou même l'envie de s'engager plusieurs années.

Cette action porte bien un nom : le crowdfunding immobilier ou plus précisément le financement participatif. Cela vous permet de participer au financement de plus ou moins grandes opérations de construction des logements, des commerces, des bureaux etc. Ce sont donc des promoteurs qui vont aller chercher auprès de vous un financement en complément de celui des banques. L'idée n'est donc pas de faire de vous des propriétaires, mais d'investir dans la construction du bien. C’est donc un investissement immobilier mais un peu à part. En revanche, cela est de moins en moins confidentiel.

Cette semaine l'une des plateformes de crowdfunding, Fundimmo, publiait le bilan 2021 du secteur. Plus d'un milliard d'euros ont été collectés l'an dernier auprès des particuliers, 958 millions précisément.

Comment investir ?

Pour commencer à investir, il faut aller sur une des plateformes dédiées. il y en a une quarantaine et parmi les plus puissantes on retrouve Fundimmo, Koregraf, Wiseed, Anaxago. Il suffit de regarder les projets qu'ils proposent. Ceux-ci sont systématiquement détaillés. Puis, vous rentrez vos coordonnées bancaires et vous participez à hauteur de ce que vous souhaitez.

Il existe encore un deuxième avantage qu’est le ticket d'entrée. Ici, pas besoin de s'endetter sur 20 ans pour investir. Vous avez la possibilité de commencer sur la plupart des plateformes à partir de 1000 euros.

Ensuite, la durée d'engagement est séduisante. Comme vous ne devenez pas vraiment propriétaire mais participez uniquement au financement de la construction, cet argent vous allez le placer pour environ 1 an demi, 2 ans en moyenne.

Enfin, le dernier avantage est le rendement, les profits que vous allez faire. Au 1er février, le taux du livret A va passer de 0.5% à 1% une hausse inédite depuis 11 ans. Tout le monde s'en réjouit. Avec le crowdfunding immobilier un rendement peut grimper jusqu’à 9% en moyenne par an.

Et quels sont les risques ?

C'est une des règles quad on investit en immobilier ou dans n'importe quoi d'ailleurs, plus les gains sont alléchants au départ plus les risques sont importants.

Dans le crowdfunding immobilier il y a donc 2 risques principaux

D’abord, il y a ce qu'on appelle les défauts en capital ou en intérêt. En clair, ne pas toucher les fameux 9% de rendement qu'on vous avait fait miroiter au départ. C’est le défaut en intérêt. Pire encore, c’est de ne pas récupérer les sommes placées, défaut en capital donc qui peut-être total ou partiel sur ce risque un élément rassurant. À ce jour, le taux de défaut de l'ensemble des projets financés est inférieur à 0,1%

L'autre risque, ce sont les retards. Mais là encore, bonne nouvelle. Les intérêts continuent de courir. un retard peut donc même parfois avoir du bon

Dans quoi peut-on investir ?

La première règle est de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Le ticket d'entrée est faible donc mieux vaut investir dans plusieurs projets différents.

Plusieurs projets avec des thématiques différentes comme la construction de logements, de commerces, de bureaux, d'entrepôts logistiques…

Néanmoins, avant de se lancer, il faut se renseigner un minimum sur la santé financière du promoteur, vous pouvez aussi regarder ceux qui ont déjà remboursé des opérations de ce genre.

Sachez enfin que vous avez un site que recense toutes les plateformes et qui vous permet de vérifier qu'elles ont bien leurs agréments et leurs trackrecord : Hellocrowdfunding.com

Marie Coeurderoy