RMC

Réveillon du Nouvel An à Paris: "Avec les attentats, ce n'est plus comme avant"

600.000 personnes sotn attendues sur les Champs-Elysées ce jeudi soir

600.000 personnes sotn attendues sur les Champs-Elysées ce jeudi soir - AFP

TEMOIGNAGES - Un mois et demi après les attentats parisiens, le dispositif de sécurité sera renforcé dans la capitale et dans sa petite couronne pour le réveillon du 31 décembre avec "11.000" hommes, contre 9.000 en 2014. Et vous, comment allez-vous fêter le Nouvel An cette année? Le risque d'attentat va-t-il influer sur l'organisation de votre réveillon?

Réveillon sous haute surveillance. Un mois et demi après les attentats parisiens, le dispositif de sécurité sera renforcé à Paris et dans sa petite couronne pour le réveillon du 31 décembre avec 11.000 hommes, contre 9.000 en 2014. Ces effectifs comprennent des policiers, des services de secours dont 2.300 pompiers, 2.000 militaires et une soixantaine d'agents de la ville de Paris. S'y ajoutent une centaine d'agents de la RATP et de la SNCF pour la sécurisation des transports. Mais à quelques heures de l'événement, certains Parisiens hésitent encore entre faire la fête comme tous les ans ou limiter les risques.

"Pas s'arrêter de vivre"

Chloé par exemple n'a encore pris aucune décision. Cette jeune étudiante ne sait toujours pas si elle va sortir ou non à minuit dans la rue avec ses amis. En revanche, une chose est sûre: pas question de se laisser impressionner par les risques d'attentats. "Je pensais que ça allait me faire réfléchir mais bizarrement je suis plutôt sereine par rapport à cela, assure-t-elle sur RMC. On est quand même dans un climat de peur mais je pense qu'il ne faut de toute façon pas s'arrêter de vivre".

Une résolution non partagée par Katia. Cette année, cette jeune femme ne se rendra pas sur les Champs-Elysées comme elle avait déjà pu le faire par le passé. "Sortir ce n'est pas trop rassurant avec tout ce qui se passe. Ce n'est plus comme avant… Il vaut mieux rester chez soi", déclare-t-elle. Philippe a lui décidé de passer le réveillon "autour d'un bon repas", "calmement" en famille, après "une année éprouvante pour tout le monde".

"-20% par rapport à l'an dernier"

Une baisse de fréquentation est donc à prévoir sur "la plus belle avenue du monde" (même si, malgré l'état d'urgence, 600.000 personnes devraient encore se presser pour le décompte des 12 coups de minuit, ndlr) mais aussi dans les théâtres et cabarets. Alors qu'ils font généralement salle comble le soir de la Saint-Sylvestre, difficile cette année de vendre toutes les places. "On sera autour de -20% par rapport à l'an dernier", confirme Fanny Rabasse, attaché de presse du Moulin Rouge.

Mais, à l'entendre, la tendance est en train de s'inverser et les touristes arrivent de nouveau en masse. "On constate cette semaine que les étrangers commencent à revenir à Paris. On le voit très rapidement puisqu'on a de nouveau du mal à rentrer au Moulin Rouge en raison du nombre de touristes qui se prennent en photo devant. Ça, c'est plutôt bon signe". A noter toutefois que depuis les attentats du 13 novembre, le Moulin Rouge a accusé une baisse de son chiffre d'affaires de 30%.

Maxime Ricard avec Claire Checcaglini