RMC

Revenu universel d'activité: la consultation citoyenne est ouverte

Le gouvernement ressort sa plateforme participative. Cette fois, il s'agit de donner son avis sur le Revenu universel d'activité.

A quoi doit ressembler le futur revenu universel d'activité, le RUA? Doit-on obliger les bénéficiaires à faire du bénévolat en contrepartie? Les jeunes doivent-ils être éligibles?

Voici quelques-unes des questions posées aux internautes dans le cadre de la consultation citoyenne, qui est lancée ce mercredi. Elle aura lieu jusqu'à fin novembre, en ligne et par le biais de tables-rondes.

Au bout du processus, c'est un grand chamboulement de notre modèle de protection sociale que prépare le gouvernement. Les aides (RSA, prime d'activité, allocations logement...) doivent être fusionnées dans ce Revenu universel d’activité dont le périmètre reste à définir. Potentiellement, 15 millions de personnes et 37 milliards d'aides sont concernées.

Que sait-on de ce futur revenu universel d'activité?

Fini les APL, le RSA et la prime d'activité, ces aides vont être fondues dans le Revenu universel d'activité. D'autres aides pourraient aussi être concernées, comme le minimum vieillesse ou l'allocation adultes handicapés.

L'objectif de la consultation lancée ce mercredi est justement de fixer les contours du futur dispositif et de répondre à des questions sensibles. Pas de sujet tabou, selon le gouvernement, qui promet que la réforme n'entraînera pas de coupe budgétaire sur le dos des plus fragiles et qui veut prendre son temps. Ainsi, les premiers versements du revenu universel d'activité n'auront pas lieu avant 2022 ou 2023.

Victor Joanin (avec Caroline Petit)