RMC

Incendie dans le Gard: 600 hectares brûlés, "une enquête va être ouverte" selon Caroline Cayeux

Ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales, Caroline Cayeux se trouve dans le Gard pour soutenir les pompiers et les populations qui luttent contre un incendie. Elle annonce dans "Apolline Matin", ce vendredi sur RMC et RMC Story, l’ouverture d’une enquête judiciaire.

Le Gard en pleine lutte contre le feu. Dans le nord du département, un incendie a déjà ravagé plus de 600 hectares depuis ce jeudi après-midi. Caroline Cayeux, ministre déléguée chargée des Collectivités territoriales, se trouve sur place "pour témoigner d’abord du soutien plein et entier de l’Etat à la population et à nos pompiers, qui luttent avec beaucoup de courage, dans des conditions extrêmement difficiles".

Dans "Apolline Matin", ce vendredi sur RMC et RMC Story, elle annonce l’ouverture d’une enquête judiciaire. Le maire de Générac veut porter plainte après l’utilisation d’une débroussailleuse lors de travaux en extérieur. "Le procureur va instruire cette affaire, il a l’intention de porter plainte et de lancer une procédure judiciaire. L’enquête sera ouverte dans l’heure qui vient", explique Caroline Cayeux.

"A l’heure actuelle, il y a plus de 600 hectares qui ont été détruits par le feu et il n’y a aucune perte humaine, heureusement, indique la ministre. Mais il y a trois communes dans le nord du département où il a fallu évacuer certaines maisons. Une trentaine de personnes ont été évacuées vers Aujac, une quarantaine vers Robiac et une dizaine vers Bessèges. Il n’y a qu’un seul blessé léger parmi les pompiers."

"Le feu n’est pas maitrisé"

L’inquiétude est encore grande pour cette journée qui démarre. "La météo est mauvaise, il y a un vent du nord très important qui continue à souffler malheureusement, explique Caroline Cayeux. Le feu n’est pas maitrisé. Il continuait à progresser cette nuit. Il y a sept avions Canadair qui sont sur ce feu, près de 900 pompiers qui sont mobilisés. Tout est mis en œuvre pour protéger les populations, les habitations, et limiter la progression des flammes. Le Mistral souffle et repart de manière plus importante avec le jour qui s’est levé. C’est le défi contre lequel nos hommes doivent lutter."

"La préfète du Gard m’a dit qu’elle allait prendre un arrêté contre les feux d’artifice et pour une vigilance accrue sur les départs de feu, avec les cigarettes, les pique-nique, tout ce qui peut être dangereux… Il faut appeler à la vigilance, à la responsabilité de chacun, insiste la ministre des Collectivités territoriales. Je souhaite remercier évidemment tous les pompiers, tous ceux qui travaillent parfois au péril de leur vie, et leur dire toute l’admiration que je leur porte pour leur dévouement, leur courage. Je tiens à saluer aussi la solidarité de tous les élus, la présidente du département, les maires de ces communes, qui font le maximum pour protéger ces habitants. Il y a des familles qui sont confinées dans leurs maisons, qui n’ont pas le droit de sortir."

LP