RMC

Les chiens doivent pouvoir aller sur toutes les plages, ce ne sont pas eux qui les polluent le plus

Un grand nombre de plages françaises ne sont pas autorisées aux chiens. Ce qui a de quoi déranger Kévin, qui vient de lancer une pétition en ligne pour étendre le droit d’accès aux canins sur tout le territoire. Il explique sur RMC.fr pourquoi les chiens doivent être les bienvenus sur les plages.

Kévin, lanceur de la pétition "Le droit d'accès aux plages françaises pour les chiens" sur Change.org.

"Je viens de rentrer de vacances il n’y a pas longtemps. C’était mon premier été au bord de la mer avec mon chien, qui vient d’avoir un an. J’ai remarqué que les chiens étaient refusés quasiment sur toutes les plages. Ce que j’avais déjà pu voir depuis un moment. Mais là, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

"Il faudrait créer une portion de plage réservée aux chiens"

Il faut absolument que, concernant l’accès aux plages, les chiens soient sur le même pied d’égalité que les êtres humains. Le but n’est pas que ce soit la zizanie sur le bord de mer, avec des chiens qui vadrouillent partout et dérangent tout le monde. Mais dans l’idéal, il faudrait faire comme pour les naturistes: créer une portion de plages spécialement réservées aux chiens. Un endroit où les propriétaires pourraient emmener tranquillement leurs compagnons canins.

On pourrait par ailleurs obliger la tenue en laisse ou la muselière, ou mettre des poteaux distributeurs de sacs à déjections à l’entrée des plages. Il serait notamment judicieux de créer une application pour les propriétaires d’animaux. Sur son smartphone, on pourrait connaître quelles sont les plages aménagées pour les chiens, où se trouvent les distributeurs…

"Il y aurait une diminution des abandons durant l’été"

De toute façon, ce n’est pas un chien qui va polluer le plus une plage. Quand je vois l’état des lieux, avec des détritus laissés partout, ça ma répugne. En tant qu’humains, si nous étions responsables de l’hygiène sur les plages, nous pourrions nous permettre de dire que les chiens sont plus sales. Mais l’être humain a beau être l’espèce la plus évoluée, ce n’est pas forcément la plus propre. J’ai déjà retrouvé des fringues, des couches de bébé, des serviettes hygiéniques, des bouteilles en verre, tout et n’importe quoi.

C’est facile de dire qu’un chien n’est pas propre. Pour autant, il fait comme nous, il fait ses besoins. La seule différence est qu’il ne peut pas le faire autrement que dehors. De plus, autoriser l'accès à toutes les plages peut faire diminuer les abandons à l’approche des vacances d’été. Si les chiens n’étaient pas interdits partout, les gens seraient un peu moins je-m’en-foutiste à ce niveau-là."

Propos recueillis par Julie Breon