RMC

Ces intempéries en France ne sont pas surprenantes, "c'est la saison des tempêtes jusqu'à mars"

Ces dernières 48 heures, deux tempêtes hivernales s’abattent sur la France. "Xanthos" dimanche, et "Ana" ce lundi, dont les vents ont atteint jusqu'à 160 km\/h ce matin sur le littoral des Charentes maritimes et de l'Aquitaine, entraînent des vagues de 7 à 9 mètres. Des tempêtes qui ne sont pas forcément surprenantes à cette période de l'année.

Avec l'arrivée d'une nouvelle tempête sur la France, l'alerte vagues-submersion a été déclenchée pour la majeure partie des côtes méditerranéennes ainsi que pour la Gironde et les Landes, ce lundi. Météo France a placé plus d'une trentaine de départements en vigilance orange.

"Certaines tempêtes peuvent se renforcer en progressant dans les terres" prévient Etienne Kapikian, ingénieur-prévisionniste à Météo France, invité de Bourdin Direct ce lundi, mais ce ne sera pas le cas de ces intempéries, qui devraient diminuer en intensité en arrivant dans les terres.

Choc de masses d'air

"Ana" est la seconde tempête en 48 heures, après le passage de "Xanthos" dimanche. "Pas de surprise", pour le spécialiste qui se veut rassurant. "C'est la saison des tempêtes de décembre à mars". Dans les deux cas, des dépressions sur l'Atlantique sont à l’origine de ces fortes perturbations. "C'est ce qu'on appelle en météo, le rail perturbé, des vents d'Ouest venant de l'Atlantique". "Ce rail délimite les masses d'air doux au sud, et froid, hivernal, au nord. Ces tempêtes se nourrissent de ce contraste nord-sud de températures".

Pour les départements concernés, Météo France recommande aux habitants de limiter leurs déplacements, d'éviter les abords des cours d'eau ainsi que ceux des rivages.

Caroline Petit avec Jean-Jacques Bourdin