RMC

"Le coupable c'est notre modèle de société": les jeunes du monde entier appelés à manifester pour le climat

En attendant la "grève mondiale" pour le climat prévue le 15 mars, des élèves français ont déjà répondu à l'appel à la mobilisation lancé par l'adolescente Greta Thunberg à manifester ce vendredi partout dans le monde.

Suède, Belgique, Allemagne, Pays-Bas, Royaume-Uni, Australie… Depuis plusieurs mois, des milliers de jeunes sont descendus dans la rue pour dénoncer, comme la jeune militante suédoise, Greta Thunberg, l'inaction des gouvernements du monde pour lutter contre le dérèglement climatique.

En France, la mobilisation a été plutôt timide pour l'instant. Quelques centaines de jeunes se sont rassemblés le 15 février dernier devant le ministère de la Transition écologique. Greta Thunberg est attendue pour un deuxième événement ce vendredi à Paris. Mais le mouvement prépare surtout la grève du 15 mars.

"Les gouvernements européens et notre gouvernement n'ont jamais réagi" 

Tristan Péglion, étudiant, membre du mouvement GreenFridays était l’invité de la matinale de Jean-Jacques Bourdin. Il veut alerter le gouvernement français à l’urgence climatique.

"Depuis des dizaines d’années, l’ensemble de la communauté scientifique nous alerte sur les conséquences du réchauffement climatique. Ils sont unanimes pour pointer du doigt le principal coupable qui est notre modèle de société. Malgré ces alertes, les gouvernements européens et notre gouvernement n’ont jamais réagi et n’apportent aucune réponse".

"En nous mobilisant, on veut faire monter la pression"

Plus qu’une prise de conscience, c’est un changement de mode de consommation que le militant demande: "Notre société est basée sur le productivisme, la consommation de masse et le libéralisme économique. On doit profondément se transformer. En nous mobilisant, on veut faire monter la pression et pousser les pouvoirs publics à construire un modèle post-croissance".

Bourdin DIrect (avec Caroline Petit)