RMC

Sécurité routière: les comportements à risque sont de plus en plus fréquents

10% des accidents sont provoqués par le portable au volant

10% des accidents sont provoqués par le portable au volant - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Selon une étude Ipsos pour Vinci Autoroutes révélée ce vendredi sur RMC, par exemple, 26% des Français envoient des SMS au volant, soit une hausse de 3% par rapport à l'an dernier. Et ce alors même qu'un conducteur qui téléphone à cinq fois plus de risque d'avoir un accident et 20 fois plus en envoyant un SMS.

Ce vendredi soir, toute la France est en vacances ! C'est le top départ pour la zone C (Paris, Créteil, Montpellier, Toulouse, Versailles). La zone A va entamer sa deuxième semaine de vacances et la zone B va profiter de ses deux derniers jours. En conséquence, Bison Futé hisse le drapeau orange sur l’ensemble de la France dans le sens des départs mais vert pour les retours, c’est vert. Samedi, ça se complique: orange dans le sens des départs sur l’ensemble du territoire, mais noire en Rhône-Alpes.

10% des accidents provoqués par le portable

Du monde sur les routes donc et des comportements au volant à bannir. C'est l'objet de l'enquête réalisée par Vinci Autoroutes et l'institut de sondage Ipsos et révélée ce vendredi sur RMC. Selon cette étude, les comportements à risque sont de plus en plus fréquents. Par exemple, 26% des conducteurs français envoient des SMS au volant (+3% par rapport à l'an dernier). Une pratique qui explose chez les 25-34 ans: 51% d'entre eux avouent en effet textoter au volant.

Paramétrer son GPS tout en roulant est également une pratique de plus en plus courante: 36% des Français avouent le faire (+ 5 points par rapport à l’année dernière), une habitude plus masculine (43%) que féminine (30%). Du côté de la prévention routière, on s'alarme: 10% des accidents sont provoqués par le téléphone portable (chiffres de la prévention routière). De plus, un conducteur qui téléphone à cinq fois plus de risque d'avoir un accident et 20 fois plus en envoyant un SMS.

Les Bretons plus conscients des risques de l'alcool au volant

L'étude met aussi en évidence les comportements des automobilistes selon les régions. Parmi eux, il y a les conducteurs agressifs, ceux qui aiment jouer du klaxon ou ceux qui sont prêts à descendre de leur voiture pour s'expliquer. Dans les deux cas, il faut vous rendre sur les routes d'Ile-de-France. A quelques centaines de kilomètres plus au sud, d'autres nerveux. En effet, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, les automobilistes ont la palme de l'injure: 7 conducteurs sur 10 ont l'habitude de tancer leurs voisins pendant un embouteillage.

Il y a aussi ceux qui insultent et ceux qui collent. Pour cela, rendez-vous en région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes où quatre conducteurs sur 10 aiment bien frotter le pare-chocs de la voiture de devant. Et côté alcool au volant, les Bretons sont les plus conscients des risques. Des Bretons qui ne sont pas à une contradiction près car ce sont eux aussi qui avouent le plus boire de l'alcool avant de conduire.

M.R avec Anaïs Denet et Quentin Pommier