RMC

1er-Mai: le vrai-faux du muguet

Comme tous les ans, les vendeurs à la sauvette essaiment sur les trottoirs de France pour se faire un petit peu d’argent de poche grâce à cette fleur porte-bonheur. Mais est-ce que vous connaissez cette tradition sur le bout des doigts? RMC vous a concocté un petit test.

> N'importe qui peut vendre du muguet n'importe où, mais uniquement le 1er mai?

Faux. Le 1er mai est un jour de tolérance, la vente à la sauvette est possible sans autorisation, mais il y a des règles bien précises à connaître. Les particuliers peuvent vendre uniquement des brins sauvages qu'ils ont cueillis eux-mêmes, en petite quantité, pas question d'aller à Rungis ou chez un grossiste, c'est interdit.

La vente doit se faire dans la rue, sans table ni tréteaux ou chaise, et le muguet doit être présenté de façon brute, c'est à dire sans emballage et sans faire d'assemblage avec d'autres fleurs.

Car c'est le rôle des fleuristes professionnels de faire des bouquets, et d’ailleurs il est aussi interdit de vendre du muguet à proximité d'un fleuriste. La distance dépend des arrêtés municipaux pris dans chaque ville, en général, elle est de quelques dizaines de mètres.

> On peut trouver du muguet n'importe où, même sur Le Bon Coin?

Vrai. Et ça fait hurler les fleuristes. On trouve du muguet vendu à prix cassé par des particuliers comme par des grossistes. Nous avons appelé une habitante de Seine-Maritime qui le vendait 20 centimes le brin, mais on trouve des offres à 10 centimes le brin, c’est 10 fois moins que ce qui est vendu dans la rue.

Pour les fleuristes, c'est de la concurrence déloyale. Le muguet représente, pour certains, 10% de leur chiffre d'affaire annuel et le 1er mai est une période importante de leur activité puisque c’est le seul moment de l’année où les 60 millions de brins sont vendus.

> 85% du muguet vendu le 1er mai vient de Chine

Faux. Bien au contraire, la totalité des muguets que vous verrez aujourd’hui sont cultivés en France. 85% sont produits autour de Nantes par une trentaine de cultivateurs. Le reste vient de la région bordelaise. Mais il n'y a pas ou quasi pas de production dans les autres pays, sauf peut-être un peu en Belgique, le muguet est vraiment une tradition franco-française, francophone tout du moins.

> Le muguet est déconseillé aux enfants en bas âge sans surveillance et aux animaux de compagnie

Vrai. Car cette plante est toxique, elle n’est pas comestible, même en tisane. Les centres anti-poison de Paris s’attendent d’ailleurs à recevoir un surplus d’appel ces jours-ci. Il suffit de mâchonner un brin ou même avaler une gorgée d’eau où a trempé du muguet pour être intoxiqué. Le risque n’est pas mortel, sauf à en ingurgiter des doses gigantesques, mais les symptômes sont des vomissements, des diarrhées. Donc si cela arrive, direction les urgences au plus vite, pour ne pas laisser de place au doute. Et évitez de placer le muguet à un endroit trop accessible à Médor ou Félix. Normalement les animaux évitent la plante à cause de son odeur, mais on ne sait jamais…

> Un beau muguet, c'est un muguet qui a des clochettes qui pointent vers le ciel

Faux. Il faut que les clochettes soient au contraire bien retombantes, mais si elles sont déjà toutes fleuries, ce n’est pas terrible. L’idéal, c’est que la moitié soient déjà fleuries. S’il y en a une quinzaine sur le brin, foncez. Et autre conseil d’importance: la longueur du brin. Autour de 30 cm, c’est déjà un brin de bonne qualité. Plus c’est long, mieux c’est.

Victor Joanin