RMC

A Tours, la mairie offre des bons d'achat pour les travailleurs en première ligne

Pour relancer l'économie locale, le maire de Tours a décidé d'offrir des bons d'achats pour les habitants de la ville qui ont travaillé en première ligne pendant la période de confinement.

La mairie de Tours décidé de mettre en place un dispositif de relance de l'économie locale. Des bons d'achat à utiliser dans les petits commerces et restaurants de la ville vont être distribués aux Tourangeaux qui ont travaillé en première ligne pendant le confinement.

A l'entrée du marché, Patrice, policier municipal, fait partie des bénéficiaires: "C'est une reconnaissance de la part de la ville de Tours. On est sur le terrain depuis plusieurs semaines maintenant".

Entre 50 et 150 euros à utiliser dans les petits commerces comme le restaurant de Lucie: "C'est mon restaurant, il y a 70 places assises, on a un chiffre d'affaires autour de 40.000 euros mensuels, donc en deux mois, on a perdu 80.000 euros. Pour nous, c'est l'occasion d'avoir des revenus assez rapides, parce que ces bons ont une durée de validité courte. C'est ce genre de choses dont on a besoin pour essayer de refaire tourner la machine".

"C'est le cœur d'activité de la ville, il ne faut surtout pas le laisser tomber"

L'initiative coûte cher à la ville, mais son maire Christophe Bouchet assume : "1,5 million d'euros, c'est à la fois peu pour relancer simultanément 2.000 commerces et à la fois beaucoup d'argent pour le budget de la ville surtout pour une ville comme la nôtre qui est très endettée. Mais comme c'est le cœur d'activité de la ville, il ne faut surtout pas le laisser tomber".

Il espère que d'autres municipalités embrayent le pas. Le maire d'Angoulême l'a déjà sollicité.

Marie Monier et Juliette Pietraszewski