RMC

Agressions sexuelles dans le patinage: "Didier Gailhaguet ne démissionnera jamais", estime Philippe Candeloro

Accusé d'avoir couvert des agressions sexuelles, le président de la Fédération française des sports de glace s'accroche à son poste.

L'indétrônable président de la Fédération française des sports de glisse Didier Gailhaguet va-t-il quitter le poste qu'il occupe depuis 2007 après un premier passage de 6 ans ? C'est en tout cas le souhait de la ministre des Sports qui lui a demandé de démissionner lundi, après les révélations de Sarah Abitbol. L'ancienne patineuse accuse Didier Gailhaguet d'avoir couvert son entraîneur Gilles Beyer, qu'elle accuse lui de l'avoir violée lorsqu'elle avait 15 ans.

Mais l'ancien champion de France s'accroche à son poste alors que son départ semble pourtant inéluctable: "Je pense qu’avec toutes les affaires qui font parler en mal du patinage, il très peu de choix que de préparer son départ (sic)", a assuré ce mardi matin sur RMC l'ancien patineur Philippe Candeloro.

"Ce monsieur que je connais très bien ne démissionnera jamais"

Et selon lui, c'est au bureau fédéral de faire partir Didier Gailhaguet: "Il a un bureau fédéral autour de lui et c’est eux qui ont le pouvoir et doivent le faire partir (...) Ce monsieur que je connais très bien ne démissionnera jamais même si la ministre a tapé très fort hier", a-t-il ajouté.

Lundi, Roxana Maracineanu a menacé de priver la fédération de ses dotations d'Etat, à l’issue de son entrevue avec Didier Gailhaguet. Des menaces qui n’ont pour l’instant pas impressionné le président de la Fédération qui assure avoir appris les faits dans la presse. Et accuse ses prédécesseurs et Marie-George Buffet d’être responsables de la situation.

Guillaume Dussourt