RMC
Exclusivité

Ambre, 3 ans, oubliée plusieurs heures dans un car scolaire: son père porte plainte contre X

Le père d'Ambre 3 ans, oubliée plusieurs heures dans un bus scolaire, a porté plainte contre X. Sa fille avait été laissée seule dans un car avant d'être retrouvée en larmes. Depuis l'enfant est perturbée assurent ses parents.

Il y a une semaine, la maman d'Ambre accompagne la fillette de 3 ans le matin au ramassage scolaire à Balloy, en Seine-et-Marne, où ils habitent. Le bus doit l’emmener à Bazoches, à 4 km de là, où l’enfant est scolarisée en petite section de maternelle. Mais arrivée à Bazoches, Ambre est oubliée dans le bus. Ni le chauffeur, ni l’accompagnateur, un employé municipal, présents tout au long du parcours se sont assurés qu’elle était bien descendue.

L'enfant est retrouvée plusieurs heures après, peu avant midi, en larmes et couverte d'urine. "Nous avons adressé un courrier au regroupement pédagogique intercommunal, à l'inspectrice académique, à la directrice en charge du transport scolaire et à la responsable du transporteur", explique ce mercredi sur RMC Ruddy Louiserre, le père d'Ambre.

"On m'a expliqué où avait échoué la chaîne, et les obligations des uns et des autres, on nous a expliqué que cela n'aurait jamais dû se produire. Cela nous a rassuré sauf qu'une personne nous a tenu un discours inquiétant qui nous a contraint à finalement porter plainte contre X", révèle-t-il.

Séquelles

"On imaginait qu'Ambre ne garderait pas de séquelles post-traumatiques mais on l'a vu complètement changée cette semaine. On m'a fait comprendre que cela pourrait être assimilé à de la non-assistance à personne en danger si je ne portais pas plainte pour ma fille", ajoute Ruddy Louiserre. Car après l'événement, l'enfant a été très perturbée assurent ses parents. Cauchemars, peurs, tremblements à l'évocation de l'école et du bus, elle a refusé pendant une semaine de retourner à l'école.

"Mon souhait c'est que toute les personnes impliquées dans cette situation prennent conscience que l'on ne transporte pas du bétail. Quatre personnes se sont excusées et ont été d'un soutien énorme. En revanche d'autres ne l'ont pas fait. Et quand Ambre a été remise à sa mère, le chauffeur n'a pas daigné descendre", déplore Ruddy Louiserre.

Aujourd'hui, le père d'Ambre veut que le parquet pointe du doigt les dysfonctionnements et identifie les responsables: "Je veux aussi que notre fille aille mieux. Là où je suis inquiet, c'est pour les autres parents, obligés d'utiliser les transports scolaires et la co-éducation avec des adultes qui ne sont pas forcément conscients du privilège qu'ils ont de travailler avec des enfants", conclut-il, assurant que Ambre va mieux et a pu remonter dans un bus depuis sa mésaventure.

G.D.