RMC

"Ça a changé ma vie": les "gilets jaunes" fêtent les 6 mois de leur mobilisation

Les "gilets jaunes" fêtent leurs six mois de mobilisation ce vendredi 17 mai. C'était le 17 novembre dernier qu'a démarré la contestation sur les ronds-points. Ce samedi marquera donc l'acte 27 du mouvement.

Pour certains, cette date a radicalement fait changer leur vie. Depuis le début de la mobilisation, les personnes engagées dans le mouvement des "gilets jaunes" ont pu tisser de nouvelles relations, faire naître un engagement, découvrir un autre univers ou encore se soutenir sur les ronds-points.

"Je ne m’imaginais pas du tout qu’on pouvait avoir un soutien"

D'autres sont allés encore plus loin, comme Patricia, 55 ans. Elle a créé l’association d’entraide "Les Ronds-Points du Cœur" à Montargis, dans le Loiret. C'est un nouveau quotidien pour Patricia: accompagner les personnes dans le besoin, comme Laëticia, cette mère de 3 enfants, menacée d'expulsion, qui a fait appel à son association.

"J’avais tout essayé et on m’a aiguillé sur 'Les Ronds-Points du Cœur'. Je ne m’imaginais pas du tout qu’on pouvait avoir un soutien. Moi, j’aurai été toute seule aujourd'hui au rendez-vous, j’aurai dû faire mes cartons et partir. Vraiment merci".

Et grâce à l'accompagnement des "Ronds Point du Cœur", elle pourra rester dans son logement. Depuis sa création en avril, l'association a déjà aidé 5 personnes.

"Gilets jaunes ou pas on est là pour aider"

Un coup de pouce pour des documents administratifs, pour trouver un avocat ou alors remplir son frigo. C'est la solidarité qui prime, affirme Patricia, la présidente: "Gilets jaunes ou pas on est là pour aider donc on les écoute et on leur dit toujours, ça va le faire".

Cette ancienne assistante de direction s'est découvert une vocation après six mois passés sur les ronds-points avec les "gilets jaunes".

"Ça a changé ma vie. Déjà je ne pensais pas il y a 6 mois rentrer dans une association, je ne pensais en être la présidente. Ça ne m’était pas venu à l’idée. Maintenant je me dis mince, t’as peut-être loupé quelque chose".

Désormais elle espère une chose: que son association prospère, sur tout le territoire.

Alice Froussard (avec Caroline Petit)