RMC

Commémorations du 11-Novembre: "C'est l'attentat avec les tours jumelles non?"

Emmanuel Macron et le président allemand Franck-Walter Steinmeier, le 10 novembre 2017 à Wattwiller.

Emmanuel Macron et le président allemand Franck-Walter Steinmeier, le 10 novembre 2017 à Wattwiller. - AFP

Ce samedi partout en France ont lieu les commémorations du 11 novembre. Mais qu'en reste-t-il parmi les plus jeunes générations?

Les cérémonies de commémoration du 11 novembre vont s'enchaîner dès samedi matin, avec notamment un hommage au "Tigre", Georges Clémenceau, président du Conseil lors de l'armistice. A 9H45, Emmanuel Macron sera au Musée Clemenceau, dans le 16ème arrondissement de Paris, non loin du Trocadéro. Une gerbe sera déposée devant la statue de Clémenceau à 10h35.

A 11h, ce sera le traditionnel recueillement devant la tombe du soldat inconnu sous l'Arc de Triomphe, en présence du président et du premier ministre. Emmanuel Macron organisera ensuite à 12h30 une réception au Palais de l'Elysée, en l'honneur des pupilles de la Nation. Quant à Edouard Philippe, il présidera une cérémonie de commémoration dans l'Oise à la Clairière de Rethondes. Un discours est prévu à 16h.

C'est le 99ème anniversaire de la fin de cette guerre qui a fait plus de 18 millions de morts. Mais qu'en reste-t-il parmi les plus jeunes générations? RMC est allé à la rencontre de collégiens dans un établissement parisien.

Et parfois les questions les plus simples peuvent avoir des réponses surprenantes. A la question "est-ce que vous savez ce que c'est le 11 novembre?", Mathieu, élève en 3e, répond: "C'est l'attentat avec les tours jumelles non?". A côté de lui, Alexandre semble plus intéressé par le sujet. "C'est important parce qu'il y a eu beaucoup de morts. L'économie aussi a baissé à cause de la guerre. Du coup c'est important pour la France et les autres pays".

"Les jeunes devraient comprendre que cette guerre mondiale, elle est toujours présente aujourd'hui"

Mais Mathieu lui n'est pas de cet avis. La Seconde Guerre mondiale est bien plus intéressante à ses yeux. "Je trouve que c'est la plus importante des deux. Parce qu'après ça finit le conflit, alors que ce n'est pas le cas de la première".

Selon Annette Becker, historienne la guerre de 14-18 a toujours des résonnances aujourd'hui exemple avec les frontières du Moyen Orient redessinées à la fin du conflit et remises en causes un siècle plus tard. "Daesh qui dit qu'ils veulent revenir avant les traités de la Première guerre mondiale, je trouve que c'est tout à fait passionnant. Les jeunes devraient comprendre que cette guerre mondiale, elle est toujours présente aujourd'hui". Connaître le passé pour mieux comprendre notre présent, c'est un devoir civique nécessaire selon l'historienne.

Julien Chehida (avec A.M.)