RMC

Covid, guerre, inflation: les Français de moins en moins généreux dans leurs dons aux associations

A cause de l’inflation, les Français sont de moins en moins généreux dans leurs dons aux associations caritatives. Le montant moyen a baissé de 30% en un an et tombe à 274 euros par donateur.

L'inflation, estimée à plus de 5% pour le mois de juin, a de nombreuses conséquences sur la vie quotidienne. Un exemple parmi d’autres: d'après le dernier baromètre IPSOS pour la fondation Apprentis d'Auteuil, les Français sont de moins en moins généreux en terme de dons envers les associations caritatives.

Le montant moyen des dons versés s'écroule, avec 274 euros par donateur en moyenne en 2021, soit 30% de moins que l'année précédente. Les chèques sont moins élevés pour tout le monde, des ménages modestes aux plus aisés.

Les dons faits aux associations en baisse
Les dons faits aux associations en baisse © RMC

Une personne sur 4 a l'intention de donner moins

Selon la fondation Apprentis d'Auteuil à l'origine de l'étude, la flambée des prix est responsable de cette baisse. Et un sursaut de générosité semble peu probable cette année. Une personne sur quatre a l'intention de donner moins, voire rien du tout.

"Les Français ont massivement répondu à l’appel de la crise sanitaire", explique Stéphane Dauge, dans le comuniqué de l'association des Apprentis d'Auteuil. "Mais fin 2021, les inquiétudes liées à la baisse du pouvoir d’achat ont certainement pesé sur les dons."

Pour relancer l'envie de faire des dons, les associations comptent sur le dispositif "Coluche", qui a relevé le plafond pour défiscaliser 75% de ses dons à 1.000 euros jusqu’à fin 2023. Mais selon les associations, ces incitations fiscales renforcées pendant la crise sanitaire ne sont pas assez connues du grand public.

Nicolas Traino