RMC

"Dupin quotidien": les Français de plus en plus nombreux à investir dans une résidence secondaire

Une petite maison ou un appartement à la campagne ou à la mer, les ventes de résidences secondaires explosent. La France est championne européenne du secteur.

La France compte aujourd'hui près de 3 millions et demi de résidences secondaires, ce qui représente 10 % du parc immobilier. C’est quatre fois plus qu’en Allemagne. Sur les cinq dernières années, l’achat de résidences secondaires s’inscrit en hausse de près de 2%.

Un phénomène qui s’explique par l’envie des Français d’une meilleure qualité de vie. Selon l’Observatoire de l’habitat 6 Français sur 10 rêvent d’aller vivre ailleurs, pour bénéficier d’un meilleur climat, se rapprocher de la nature avoir un rythme de vie moins dense.

Qui sont les acheteurs?

Ça peut être des Français qui héritent d’une maison de famille à la campagne ou alors des citadins qui envisagent d’investir dans une maison pas trop loin d’une grande agglomération comme Paris en TGV, dans une perspective de faire du télétravail.

On retrouve aussi des habitants de la région parisienne qui n’ont pas les moyens de s’offrir une maison et qui investissent plutôt dans une maison de campagne. Egalement aussi beaucoup de cinquantenaires qui anticipent leur retraite et achète sa future résidence principale ou alternée.

Quels sont les départements les plus concernés?

Evidemment toute la zone Atlantique et surtout la Bretagne. 13% des logements sont des biens secondaires, et dans certaines communes on atteint même 50 voire 80%. Ce qui fait grincer des dents les habitants car évidemment ce phénomène fait monter les prix. Une maison ancienne à Quiberon par exemple se vend autour de 4.000 euros le mètre carré contre 1.700 à 2.000 euros au niveau régional.

Récemment, 13 mairies ont été taguées par des habitants en colère. Mais les départements les plus chers selon le site seloger.com, sont le Vaucluse avec un prix de 2.596 euros pour une maison de taille moyenne, le Calvados à 2.379 euros le mètre carré. Autres départements qui attirent de plus en plus: le Gard, avec des villes comme Nîmes ou Alès, et la Vendée où les ventes ont carrément augmenté de 20% en un an.

Marie Dupin