RMC

"Je me suis déjà mutilé les bras" raconte Océane, 13 ans, victime de harcèlement scolaire

Depuis la maternelle, Océane est la cible des moqueries et insultes de ses camarades de classe. Une situation qui l'a poussée à demander à sa mère de la retirer de son collège.

Depuis un an, elle est scolarisée à domicile. Océane, treize ans, a été victime de harcèlement scolaire. Depuis la maternelle, elle est la cible des moqueries et insultes de ses camarades. "En primaire, une fille que je ne connaissais même pas a dit à tout le monde ‘si vous parlez à Océane, je ne serai plus votre copine’, et du coup plus personne me parlait", raconte-t-elle.

En entrant au collège, les insultes sont devenues plus violentes. "On me traitait de sale pute, sale chinoise, sale chintok", se souvient-elle. Un harcèlement devenu quotidien et qui a poussé la jeune fille à bout. "Je me suis déjà mutilé en me scarifiant", explique-t-elle. 

Refus de retourner au collège

Pour son entrée en classe de cinquième, Océane dit à sa mère qu’elle ne veut plus aller au collège.

"Quand ma fille me dit ‘maman si tu me remets au collège, c’est que tu veux que je me suicide’, qu’est-ce qu’on fait ? On laisse son enfant dans l’école ? On la laisse continuer à se faire harceler ?", se demande Laura. 

Pour elle, la seule solution a été de retirer sa fille du collège où elle était scolarisée. Une sortie du système scolaire qui a sauvé la vie de sa fille ainsi que la sienne estime Laura. 

L’an prochain, Océane aimerait être de nouveau scolarisée pour commencer son lycée. Mais elle appréhende d’y être de nouveau harcelé. 

Anaïs Bouitcha (Avec G.D)