RMC

"L’année dernière, j’ai gagné presque 2500 euros en deux mois": la cueillette de mirabelles, ce job d'été qui attire les étudiants

-

- - PxHere

Près de 2000 saisonniers vont être employés cette année pour la cueillette des mirabelles en Lorraine. Beaucoup sont des étudiants même d'autres profils existent également.

Cette semaine marque le coup d'envoi de la récolte de la mirabelle de Lorraine. Dans cette zone géographique, ces petites prunes rondes et jaunes représentent 90% de la production mondiale. 

Elles bénéficient même de l'Indication géographique protégée (IGP) Mirabelles de Lorraine. 8000 tonnes de ce fruit "labellisé" vont être récoltées pendant les 5 à 6 prochaines semaines. L'occasion de créer de l'emploi: 2000 saisonniers travaillent pour cette campagne de cueillette de 2019.

Beaucoup de jeunes et étudiants viennent cueillir les mirabelles pour se faire un peu d'argent l'été. Ils sont payés, non pas en salaire fixe, mais en fonction de leur rendement, c'est-à-dire au seau de mirabelles. 

En haut d'une Échelle posée contre un mirabellier, Périnne, saisonnière, travaille sous l'œil d'une de ses responsables. C’est sa toute première journée de cueillette et elle compte les seaux qu'elle a déjà pu remplir.

"Là, je suis en train de remplir le 15e. Je pense que c’est bien, je suis assez satisfaite. Après, je me dis que c’est ma première année, qu’avec le temps, on va plus vite parce qu’il y a quand même une technique à avoir pour cueillir. Mais je pense pour une première année, ce n’est pas si mal", confie-t-elle.

2,10 euros brut le sceau

Plus les saisonniers cueillent de mirabelles, plus ils sont payés. Chaque seau est rémunéré 2,10 euros brut cette année dans le département. Alexia, étudiante de 20 ans, vient de commencer son quatrième été en tant que cueilleuse de mirabelles. 

"L’année dernière, je crois que j’ai gagné presque 2500 euros en deux mois pour un petit job. Et surtout qu’on ne travaille pas tout le temps. Quand il fait trop chaud, on ne travaille pas. C’est un bon boulot, j’aime bien", affirme-t-elle.

Ces jobs de saisonniers attirent beaucoup les jeunes et également d'autres profils. Ce qui facilite les recrutements pour Thierry, producteur. "On dit aux étudiants ‘parlez-en autour de vous’ et ils envoient les petits frères, ou les cousins. On a des chômeurs, on a des retraités, on a des mères de famille. On a à peu près tous les profils", indique-t-il. 

Et tous ces saisonniers pourront encore cueillir des mirabelles pendant un mois.

Juliette Pietraszewki avec Guillaume Descours