RMC

Les lycéens rejoignent les "gilets jaunes": "Ils nous ont permis de réaliser qu’on pouvait prendre la parole nous aussi"

Plusieurs lycées ont été bloqués lundi. Les lycéens dénoncent la réforme du bac et Parcoursup. Ils se disent près à aller manifester aux côtés des "gilets jaunes".

Les "gilets jaunes" ne sont plus seuls. Si le mouvement pouvait déjà se targuer de réunir une grande diversité de personnes, ils sont désormais rejoints par les lycéens. Lundi, plusieurs lycées ont été bloqués pour dénoncer la réforme du bac et Parcoursup notamment. Dans les Alpes-Maritimes, ils étaient près de 4000 à se mobiliser comme à Nice où une dizaine de lycées ont été bloqués. 

Laguna, 15 ans, n’avait jamais manifesté avant ça. Mais les "gilets jaunes" lui ont permis de se rendre compte de l’importance de défendre ses droits.

"Ils nous ont permis de réaliser qu’on pouvait prendre la parole nous aussi. Je trouve ça triste qu’on soit arrivé à bloquer la voie Mattis, qui est une voie qui est quand même assez grande, juste pour qu’on se fasse entendre", explique la jeune fille. 

Les "gilets jaunes" ont montré la voie

Mais si les lycéens se mobilisent, c’est avant grâce au mouvement des gilets jaunes comme le reconnaît Messaoud, étudiant en première. "On a vu qu’il y avait quelque chose qu’il fallait suivre et qu’il fallait en rajouter pour montrer que les Français ne sont pas contents", affirme-t-il. 

Du côté des "gilets jaunes", on salue la mobilisation des lycéens.

"Nous sommes agréablement surpris parce que ce sont nos enfants, nos petits enfants qui nous rejoignent. Il est certain qu’il y aura un tsunami jaune d’ici les prochains jours", indique Patrick, référent des "gilets jaunes" dans les Alpes-Maritimes.

Et alors que la manifestation des "gilets jaunes" va se poursuivre, les agriculteurs vont également manifester. En effet, la présidente de la FNSEA a indiqué lundi qu’ils manifesteront la semaine prochaine pour protester contre la loi Alimentation. Une manifestation que soutien Franck Sander, président de la FNSEA du Bas-Rhin, mais qui ne souhaite pas de rapprochement avec les "gilets jaunes". 

Kelly Vargin (Avec G.D)