RMC

Noël: 20% des parents n'ont pas les moyens d'offrir de cadeaux à leurs enfants

La crise sociale, aggravée par la pandémie, a fragilisé encore un peu plus les familles déjà très pauvres.

Un constat saisissant: cette année pour Noël, 20% des parents vont devoir renoncer à gâter leurs enfants. C'est ce qui ressort d'une étude Ifop réalisée pour l'association "Dons solidaires".

Un million de Français ont basculé dans la précarité, avec la crise sanitaire. Un million qui viennent s'ajouter aux 9,3 millions de personnes vivant déjà en dessous du seuil de pauvreté.

Dans ce contexte, un parent sur cinq va donc renoncer à acheter des cadeaux à ses enfants cette année. Ce sera même un peu plus d'un sur trois au sein des catégories pauvres.

Un effet sur l'estime de soi

Des chiffres qui révèlent à quel point ces familles sont en difficultés. Car pour l'association "Dons Solidaires", les cadeaux pour les enfants sont bien souvent la dernière dépense sur laquelle on fait une croix.

Et cela a un effet sur l'estime de soi, l'étude nous le prouve: 41% des papas et des mamans interrogés affirment éprouver de la honte ou de la culpabilité. 

Toutefois, un coup de pouce devrait arriver rapidement: selon une information de BFMTV, une "prime de Noël", qui représente environ 150 euros pour une personne seule, sera versée le 15 décembre pour les bénéficiaires du RSA, le 16 pour les autres. Au total, 2,5 millions de foyers sont concernés. 

Anne-Sophie Balbir (avec C.P.)