RMC

Résultats de Parcoursup ce soir: le stress monte pour les jeunes... et aussi leurs parents

C'est le jour J pour de nombreux jeunes lycéens et étudiants qui en sauront plus à 18 heures sur leur avenir scolaire et professionnel. Le stress monte et se transmet aussi à la famille et aux proches.

A partir de 18h ce mercredi soir, près de 900.000 futurs bacheliers y verront plus clair sur leur orientation après le baccalauréat. La plateforme Parcoursup va révéler les résultats de leurs demandes en fonction des vœux formulés par les élèves en s’appuyant sur leurs dossiers scolaires.

Pour cette première étape les candidats ont 5 jours pour accepter, refuser ou placer "en attente" la ou les propositions reçues. A partir du 20 mai ils n'auront plus que 3 jours.

Depuis l'année dernière et les nombreuses critiques adressées au dispositif, des changements ont été opérés: la plateforme sera actualisée chaque jour avant la journée de classe. Les propositions refusées sont immédiatement réintroduites dans le système pour être proposées à d'autres.

"On ne va pas dire qu’elle joue sa vie, mais elle joue son futur en tous cas"

La fin de l’angoisse, du stress aussi pour les élèves, mais très souvent pour les parents aussi. A Saint-Jory près de Toulouse, Flavie, rêve de devenir directrice artistique. Grace à son bac pro en communication visuelle, elle a postulé à plusieurs filières consacrées au graphisme.

"C’est un moment important pour moi, parce que c’est une formation que j’ai envie de faire. J’espère que je vais réussir à l’avoir. J’ai passé du temps à faire mes lettres de motivations, à aller aux entretiens, et j’aimerais savoir si je vais pouvoir accéder à cela en fait. C’est un peu stressant"

Stéphane, le père de Flavie est conscient des enjeux :

"C’est très important, on ne va pas dire qu’elle joue sa vie, mais elle joue son futur en tous cas. L’école, c’est très important, et pour nous aussi. On trouve que c’est très important. Elle est stressée à cause de cela, et on est comme elle, elle y est en plein et nous aussi"

"Si on a un problème de connexion on ira chez les voisins!"

Plus que quelques heures de patience pour toute la famille, et notamment pour Stéphanie, la maman:

"Je pense qu’on va se connecter sur l’ordinateur de Flavie, mais on est tous équipés, et au pire, si nous avons un problème de connexion on ira chez les voisins, on se couchera à minuit ou 3 heures du matin, mais les résultats, on les aura"

Si Flavie est acceptée comme elle le souhaite dans cette filière à Toulouse, la famille pensera déjà quasiment aux vacances. Si ses études la conduisent à Paris, se posera en revanche la question du logement.

Jean-Wilfrid Forquès (avec James Abbott)