RMC

Vacances d'été: explosion des inscriptions pour des "cours privés" de soutien scolaire

INFORMATION RMC - Conséquences d'une année scolaire difficile pour les enfants et leurs parents, il y a une hausse du recours aux cours privés cet été pour éviter le décrochage. Acadomia l'un des leaders des cours particuliers et du soutien scolaire constate une hausse de 35% du nombre d'inscrits sur la période juillet-aout.

Suzanne et Ava ne pensaient pas retourner si rapidement en classe: "Ce matin quand je me suis levé, ma première envie ce n'était pas d'aller en cours. Je me suis dit que c'était les vacances et je me suis demandée pourquoi j'avais fait ça. Mais une fois qu'on y est, ça va", raconte Ava au micro de RMC. Et puis les deux copines l’admettent. L’année scolaire a été "perturbante et mouvementée", assurent-elles en chœur. Alors une semaine de cours supplémentaire, "c'est rassurant".

Conséquences d'une année scolaire difficile pour les enfants et leurs parents, il y a une hausse du recours aux cours privés cet été pour éviter le décrochage. Acadomia l'un des leaders des cours particulier et du soutien scolaire, constate une augmentation de 35% du nombre d'inscrits sur la période juillet/aout.

"C'est plus un soutien psychologique que pour rattraper une matière"

Des cours particuliers qui rassurent les parents mais qui ont un coût comme le rappelle Xavière, la mère d'une collégienne: "Un cours de 10h sur une semaine, 2 fois 5 heures, il faut compter 280 euros. Mais bon c'est un bon investissement pour elles, c'est le principal".

Les matières les plus demandées c'est l'anglais et les mathématiques. Et selon Philippe Coléon président d’Acadomia, parents et enfants recherchent avant tout pour cet été. Des cours en présentiels: "C'est plus un soutien psychologique que pour rattraper une matière. C'est surtout pour faire que l'enfant ne décroche pas et puisse au contraire se sentir bien dans ses études. C'est presque plus du coaching que de la révision de matière". Il précise que la dernière semaine du mois d’aout reste la période la plus demandée.

>> A LIRE AUSSI - "Je trouve qu’ils sont très égoïstes": vers une fracture entre vaccinés et non-vaccinés contre le Covid-19?

Florian Chevallay (avec Guillaume Dussourt)