RMC

"Gilets jaunes": un manifestant a eu la main arrachée

-

- - -

Le manifestant a été blessé devant l'Assemblée nationale où des heurts ont éclaté. Selon les témoins, il avait ramassé une grenade lacrymogène qui lui a explosé dans la main.

Nouvelles manifestations des "gilets jaunes" samedi en France. À Paris, ils étaient près de 4000 à défiler dans les rues. Des manifestations où la violence a fait son retour notamment devant l’Assemblée nationale où le cortège est passé. 

Un manifestant a eu une main arrachée alors qu’un groupe tentait d’enfoncer les palissades protégeant l’Assemblée. La préfecture de police de Paris a indiqué que la victime a eu "quatre doigts arrachés" et a été évacuée par les pompiers et transportée à l’hôpital. 

Immédiatement après l'explosion, le jeune homme blessé a été garrotté par Clément, secouriste bénévole vêtu d'une blouse blanche et coiffé d'un casque à croix rouge.

"Il n’avait pas l’air d’avoir particulièrement mal. Je pense qu’il était anesthésié par l’adrénaline. Il y avait ses amis qui l’empêchaient de regarder sa main parce qu'évidemment, tu dois péter un câble si tu vois ta main dans cet état. Je ne pensais pas que mon garrot servirait pour une main arrachée. Ça fait tout drôle". 

Les images publiées sur les réseaux sociaux

Selon les témoins de l'incident, le jeune homme aurait voulu rejeter une grenade lacrymogène instantanée qui lui aurait explosé dans la main. Les images de la blessure n'ont pas tardé à circuler sur les téléphones portables des manifestants, provoquant l'indignation d'Adrien, gilet jaune opposé à la violence. 

"Ça envenime les choses. C’est un blessé de plus, ça va tourner en boucle sur les réseaux sociaux. Moi, je ne suis pas pour la violence. C’est encore un blessé inutile", explique-t-il. 

Évacué dans une ambulance, le jeune homme blessé a été pris en charge dans un hôpital de l'Ouest parisien.

Victor Joanin avec Guillaume Descours