RMC

Franck, gravement blessé par un tir de LBD: "Ce week-end, il faut montrer tous les 'gilets jaunes' mutilés"

L'acte 12 du mouvement des "gilets jaunes" est prévu demain. Le mot d’ordre de cette nouvelle manifestation: "justice pour les blessés".

Une marche en "hommage aux gilets jaunes blessés": dès la semaine passées, et comme Eric Drouet l'a confirmé sur RMC, l'"Acte 12" de la grogne des "gilets jaunes" intitulé "l'impact", rendra donc hommage aux blessés. Ils seraient 2000 depuis le début du mouvement le 17 novembre.

La "marche blanche" partira samedi à 11 heures de la place Daumesnil, à Paris, vers la place de la République. En tête du cortège: l'ensemble des blessés. Les manifestants seront ainsi invités à porter des pansements et bandages pour montrer "le bilan humain de la répression", selon les "gilets jaunes".

"Ca me fait mal de te voir comme ça"

Une mobilisation qui devrait être d'autant renforcée que, vendredi, le Conseil d'Etat a refusé la suspension de l'usage du lanceur de balles de défense (LBD) dans les manifestations, après avoir examiné des recours déposés en urgence. 

Parmi les manifestants parisiens, il y aura Franck. Ce jeune homme de 20 ans a perdu un oeil lors de la manifestation du 1er décembre dernier.

Il a été touché par une balle de LBD alors qu'il téléphonait à sa mère: "Ma mère, elle s'en veut. Pour elle, c'est de sa faute si on m'a tiré dessus. Tu te rends malade maman! Ca me fait mal de te voir comme ça" souffle-t-il, ému sur RMC.

"On ne tire pas sur son propre peuple!"

Aujourd'hui, il a perdu 20 kg en 2 mois: il ne dort plus il ne mange plus, mais sera dans le cortège pour rendre hommage à tous les "gilets jaunes" blessés": "Je me sens plus fort aujourd'hui. Il faut montrer tous les 'gilets jaunes' mutilés!" 

Jérôme Rodriguez, figure emblématique du mouvement, a lui aussi été blessé à l'oeil. Il parle de "blessure de guerre" occasionnés par des "armes meurtrières": "On ne tire pas sur son propre peuple, ce n'est pas possible. Les gens verront le nombre de 'gueules cassées'. Le monde entier est en train de voir qui est Macron". 

Depuis le début du mouvement des "gilets jaunes", on dénombre 2000 blessés. Une centaine le serait grièvement.

Avec AFP