RMC

Jacques Chirac: "Ce sera un enterrement comme il s’en célèbre tous les jours en France", annonce l’évêque de Nanterre

Un service solennel aura lieu ce lundi midi à l'église Saint-Sulpice avant l'enterrement au cimetière du Montparnasse.

Depuis dimanche, des milliers de Français se pressent aux Invalides pour rendre un dernier hommage à Jacques Chirac, l’ancien président de la République, mort jeudi dernier. Ce lundi, a été décrété comme un jour de deuil national. Celui qui a passé douze ans à la tête de la va être enterré dans l’intimité familiale au cimetière du Montparnasse à Paris. Avant cela, la journée sera marquée par deux temps forts. D’abord, les honneurs funèbres qui seront rendus dans la cours des Invalides en présence du président Emmanuel Macron. 

Puis un service solennel aura lieu à l’église Saint-Sulpice en présence de la famille et de chefs d’État et de gouvernement étrangers. Une cérémonie à laquelle participera Monseigneur Matthieu Rougé évêque de Nanterre, et proche de la famille Chirac. Il affirme que si la cérémonie sera exceptionnelle de par le nombre de chefs d’État présent, la famille a souhaité une cérémonie très sobre.

"Ce sera un enterrement comme il s’en célèbre tous les jours en France, où des gens très variés, croyant ou non, se retrouvent autour d’une personne qui a eu une vie contrastée pour la confier à l’amour et à la miséricorde de dieu", indique-t-il. 

80 chefs d'État

Il précise que si la mort de Jacques Chirac a été marquante pour les Français, c’est aussi parce que sa vie n’est pas si différente de ce qu’ils peuvent connaître. 

"Cet homme qui a été si haut placé dans la visibilité publique a connu une fin de vie difficile. Il a dit quelque chose aussi de la condition humaine par ces années de fragilité. C’est d’abord un enterrement tout simple où nous prions pour un homme avec tout le mystère de sa vie pour que Dieu l’accueille dans sa lumière", ajoute-t-il. 

La cérémonie à Saint-Sulpice doit débuter à 12 heures et près de 80 chefs d’État sont attendus dans l’église du 6e arrondissement.

Guillaume Descours