RMC

Le changement d’heure? "Les désavantages annulent voire dépassent les bénéfices"

-

- - AFP

Alors que les Français s’apprêtent à repasser à l’heure d’hiver (dans la nuit de samedi à dimanche), une association continue de militer pour faire plier ce système. Elle s’appelle l’ACHED (association contre l’heure d’été double) et se bat depuis 30 ans sur ce thème.

Eléonore Gabarain, présidente de l’ACHED:

"Au début, nous avons été alerté par des problèmes de sommeil, chez les enfants, des difficultés de travail dans diverses professions. Ensuite, on a réalisé que les économies d’énergie ne représentaient pratiquement rien. On a étudié tous les secteurs d’impact de l’heure d’été. Et en fait, les prétendus avantages n’existent pas. De manière globale, les désavantages annulent voire dépassent les bénéfices.

"Un rôle dans la consommation très importante des somnifères en France"

Au niveau du sommeil, c’est évident qu’il est perturbé, et du coup ça a même un rôle dans la consommation très importante des somnifères en France. L’hormone du sommeil, la mélatonine, est bloquée par la lumière. En été, les jours sont naturellement plus longs. L’heure d’été double retarde l’installation du sommeil dans l’organisme. Et il faut deux heures de pénombre pour parvenir à un bon sommeil. Quand on doit se lever tôt pour les études ou le travail, et bien le sommeil raccourci. Ce défaut de sommeil a des effets sur le rendement!

Même en repassant à l’heure d’hiver, nous gardons une heure d’avance sur l’heure de Greenwich. On va avoir l’heure d’été de la Grande-Bretagne! Pendant l’automne et l’hiver, avec l’heure d’été, le soleil se lèverait à 10h du matin. Le minimum de température se situerait à 11h du matin. Si on avait deux heures d’avance, les matinées seraient très froides, sombres et brumeuses. Mais même une heure d’avance, ça retarde la dissipation des brouillards.

"Un mouvement de refus des ruptures de rythme"

Ce qui serait idéal, ce serait qu’on respecte le système des fuseaux horaires et que la France soit à l’heure de Greenwich. Aujourd’hui, l’Espagne a le même système que la France, mais comme elle est plus à l’ouest, la lumière est retardée. Le gouvernement espagnol a donc fait voter une mesure pour reprendre l’heure de Greenwich en hiver. Le Portugal a déjà abandonné ce système de deux heures d’avance. Ça a été abandonné très vite par la Chine. La Russie, a arrêté il n’y a pas longtemps, l’Egypte aussi, et la Turquie. Il y a un mouvement de refus des ruptures de rythme. A un moment, la France va rester le seul pays qui avance carrément de deux heures". 

Propos recueillis par Antoine Maes