RMC

Cannabis: le "soulagement" des commerçants après la levée l'interdiction de vente de fleurs de CBD

Le Conseil d'Etat a levé définitivement jeudi l'interdiction de la vente de fleurs de CBD en France. La suspension de la vente de ces produits avait été décidé par le gouvernement dans un arrêté du 30 décembre 2021.

Une bonne nouvelle pour les vendeurs de CBD et ses consommateurs. Le Conseil d'Etat a levé définitivement jeudi l'interdiction de la vente de fleurs de CBD en France. Cette interdiction était déjà suspendue temporairement depuis janvier dernier. Le gouvernement avait décidé par un arrêté le 30 décembre 2021 d'interdire la vente et la consommation de fleurs de CBD.

Une victoire pour les commerçants et les adeptes de cette molécule non-psychotrope du cannabis. Brice est le gérant d'une boutique spécialisée dans la vente de CBD à Paris. La décision prise ce jeudi lui enlève un poids.

“C’est un soulagement. Ce n’est évidemment que la continuité de ce qui avait été lancée, mais je m’en réjouis”, indique-t-il.

Parce qu'il y a un an, au moment de l'interdiction de la vente des fleurs de CBD, Brice voit la moitié de son activité partir en fumée. “C’était quand même très compliqué, il y avait des gros enjeux derrière et on n’était pas sûr de pouvoir continuer à travailler”, explique-t-il.

2000 boutiques de CBD en France

C'est aussi un soulagement pour la clientèle. Valérie consomme des produits à base de CDB depuis trois ans. “C’est bien, c’est une plante comme une autre. Ça me calme. Le fait de faire les infusions, ça me permet de mieux dormir en fait”, assure-t-elle.

Pour le gérant, c'est un logique retour à la normale pour un produit qui n'a rien de toxique.

“On a des traces de THC, mais infimes, on est à moins de 0.3, donc on n'est pas à 3%. Globalement, l’effet que ça va apporter, c’est un effet apaisant, relaxant. Rien à voir avec un produit stupéfiant”, appuie-t-il.

Au-delà des 2000 boutiques de CBD, ce sont quelque 25.000 personnes qui vivent de la filière du cannabidiol qui se réjouissent de la levée de cette interdiction.

Kévin Gasser avec Guillaume Descours