RMC

Le plafond annuel des chèques cadeaux étendu pour Noël

Tous les jours à 6h20, on parle éco et conso avec Emmanuel Lechypre, dans "Apolline Matin".

250 euros, c’est le nouveau plafond des chèques-cadeaux. Celui-ci était de 171 euros et le gouvernement a décidé de le relever pour soutenir les chèques-cadeaux.

Un chèque-cadeau, c’est un bon d’achat offert par l’entreprise à ses salariés, qui peut être utilisé dans un nombre plus ou moins grand de commerces. Les titres cadeaux ne coûtent à l’entreprise presque que le montant qu’ils représentent au final pour leurs bénéficiaires, étant exonérés de charges sociales jusqu’à ce fameux plafond relevé donc de 171 euros à 250 euros.

>> A LIRE AUSSI - Noël: les Français vont se tourner massivement vers le "Made in France" pour les cadeaux

Quelque 147.00 entreprises ou collectivités financent des chèques-cadeaux pour un montant global de 1,2 milliards d'euros, au bénéfice de 7,7 millions de salariés, soit 34% des salariés français publics ou privés

Et pourtant, un salarié sur cinq ne les utilise pas

Parfois le salarié est mal informé ou oublie d’aller les chercher auprès de son CE, parce qu’il les range dans un coin, les perd les oublies ou se les fait voler dans son tiroir, parce que le salarié laisse passer la date de péremption, parce que les enseignes partenaires ne correspondent pas aux goûts des salariés…

Et puis ça arrange bien les émetteurs de chèque-cadeau, Sodexo, Edenred etc… Les émetteurs négocient au préalable une commission avec les enseignes, 10% Lorsqu’un salarié utilise son chèque-cadeau de 100 euros dans un magasin, le magasin qui récupère le chèque va ainsi réclamer 90 euros auprès de l’émetteur si la commission est de 10 euros. Si le salarié n’utilise pas son chèque de 100 euros, l’émetteur fait donc 100 euros de profit sans rien reverser aux enseignes.

Emmanuel Lechypre