RMC

Port des gants obligatoire pour les motards: "Cela m'a sauvé de les avoir"

A moto, le port des gants sera obligatoire à partir du 20 novembre

A moto, le port des gants sera obligatoire à partir du 20 novembre - MARTIN BUREAU / AFP

TEMOIGNAGES - Le port de gants va devenir obligatoire pour les conducteurs et les passagers de motos et de scooters, à partir du 20 novembre, a annoncé mardi la Sécurité routière dans un communiqué.

Pour enfourcher votre moto, faites-le ganté. Ce n'est pas (seulement) une question d'élégance, mais de sécurité. Fini la balade à deux roues, en tongs, short et mains nues. A partir du 20 novembre prochain, il sera obligatoire de porter des gants, si vous êtes à moto, ou à scooter. En effet, un décret a été publié en ce sens ce mardi au Journal Officier. Il s'agit de "limiter les blessures graves aux mains et aux avant-bras", très exposés en cas d'accident en deux-roues. Et pour ceux qui feront l'impasse, ce sera 68 euros d'amende et un point en moins sur le permis.

Conduire ganté, ce sera un grand changement pour Christophe qui prend son scooter tous les jours pour faire le trajet domicile-travail. Et pas certain qu'il applique la mesure… "Les gants sont dans une cave, au fond d'un puit, confie-t-il en souriant. Je roule hyper prudemment mais c'est vrai je ne suis pas parfait". Eric, pour sa part, est plutôt favorable à une telle décision. "Je ne prends jamais ma moto sans protection, assure-t-il. Cela m'a sauvé d'avoir des gants. J'ai fait une chute à cause d'une tâche d'huile au sol. Ma moto a dérapé, je suis tombé un peu sur le côté et j'ai donc posé un peu les mains. Je n'aurais pas eu les gants, je pense que mes mains seraient restées au sol".

"Si on ne porte pas de gants, une fracture peut devenir ouverte"

"J'en vois trop qui font de la moto en T-shirt et en short et je trouve ça ridicule, s'emporte-t-il. Même s'il fait chaud, le jour où ils vont tomber et que leur peau va rester coller sur le béton, ils comprendront". Un motard sur dix n'a pas forcément le réflexe de mettre des gants. Et c'est bien dommage regrette Patrick Houvet, chirurgien à l'Institut français de la main: "Le problème du motard, c'est que sa carrosserie, c'est sa peau. Quand vous tapez dans votre cuisse, il y a un peu de graisse, de muscle et à la fin il y a le fémur, un gros os qui résiste. La main c'est tout le contraire".

"Une main, c'est léger, la peau est fine, les muscles sont fins et dès que l'on va abîmer quelque chose, la réparation va être longue", alerte encore ce médecin qui assure voir des dizaines et dizaines de motards venir se faire soigner. Et parfois, c'est très sérieux: "La peau va frotter sur le sol, s'user comme sur du papier de verre jusqu'à laisser apparaître les tendons puis les os. Si on ne porte pas de gants, une fracture peut devenir ouverte. Ce qui veut dire que les germes qui sont sur la route, souvent méchants, vont entrer à l'intérieur de la plaie et contaminer l'os. C'est très dommage parce que cela prendra des jours voire des mois pour récupérer de la dextérité". Et ce alors que le geste, tout simple, d'enfiler un gant réduit de 95% le risque de blessure sérieuse à la main.

M.R avec Thomas Chupin