RMC

Pour l'historien Jean-Yves Le Naour, "Il n'existe pas de Maréchal Pétain parce qu'il a été déchu de son titre!"

Pour Jean-Yves Le Naour, historien spécialiste de la Première guerre mondiale, il n'existe pas de Maréchal Pétain, étant donné qu'il a été déchu de son titre.

À quelques jours des commémorations du centenaire de la fin de la Première guerre mondiale, l'ombre de Philippe Pétain, chef du régime collaborationniste de Vichy rejaillit. La raison ? les propos d'Emmanuel Macron, estimant "légitime de rendre hommage aux maréchaux qui ont conduit l'armée à la victoire", dont le principal intéressé.

Pour l'historien spécialiste de la Première guerre mondiale Jean-Yves Le Naour, il est "malheureux" de voir le maréchal Pétain revenir sur le devant de la scène: "On avait réussi en 2016, lors des commémorations de la bataille de Verdun à ne pas évoquer Pétain. Voilà qu'il sort de son cercueil à quelques jours du 11 novembre et vient dominer les débats", assure-t-il sur RMC.

"Cet homme c’est aussi celui de 1940"

"Pétain grand soldat, bien sûr on peut en parler, mais il ne n’agit pas de ça, il s’agit de la suite. Pétain s’est servi de sa gloire de 14-18 pour séduire les Français, pour imposer son régime pour apparaître comme le recours. Est ce qu’on peut saucissonner une vie ? Cet homme c’est aussi celui de 1940. Le discrédit du Pétain de 40, il rejaillit aussi sur le général", explique Jean-Yves Le Naour.

"Il n'existe pas de Maréchal Pétain"

"Cette polémique ne devrait pas être, il n’existe pas de Maréchal Pétain. Tout simplement parce qu’il a été condamné et déchu de son titre de maréchal. Alors on se demande comment ça se fait qu’il y ait un éventuel hommage", ajoute l'historien.

Considéré comme le héros de Verdun, le Maréchal Pétain avait été frappé d'indignité nationale, condamné à la confiscation de ses biens et à la peine de mort pour "intelligence avec l'ennemi et haute trahison". En raison de son âge avancé, sa condamnation à la peine de mort avait été commué en emprisonnement à perpétuité par le Général de Gaulle.

Radio Brunet (avec G.D.)