RMC

Privé d'agence bancaire, ce village a installé son propre distributeur de billets

Parfois, ces fermetures interviennent dans des communes rurales, où le distributeur était le dernier accès à de l'argent liquide. En 10 ans, 650 communes en France ont perdu toutes leurs agences bancaires.

Le nombre de distributeurs automatiques ne cesse de diminuer en France. En 2020, 1610 DAB ont disparu en France métropolitaine. Soit une baisse de 3.2% par rapport à 2019. 

Certaines communes ont décidé de se battre. C'est le cas d'Aigre, en Charente.

>> A LIRE AUSSI - A Villers-sur-Orge, La Poste ferme le dernier distributeur automatique de billets de la commune

Le retour d'un distributeur de billets dans le centre-ville de la commune: c'était une promesse de campagne du jeune maire d'Aigre, Renaud Combaud. 

Face au refus des banques, il a donc signé un contrat avec une société de transport de fonds, qui fournit le distributeur et gère l'approvisionnement des billets. Un an après, le distributeur enregistre en moyenne 40 retraits par jour et jusqu'à 60 les jours de marché. Un succès pour le maire.

“C’est pour de la consommation locale. Les gens viennent sur le marché, ils vont consommer local, ils vont aller prendre un café. Au bar par exemple, la carte n’est pas acceptée en dessous de 10 euros”, indique-t-il.

Une installation qui coûte cher

Mais cela a un coût. 20.000 euros de frais d'installation, et 1000 euros de location par mois. Pour Cédric Szabo, directeur de l'association des maires de communes rurales, c'est à l'Etat de s'emparer de ce dossier.

“Il y a d’autres secteurs, je pense à la téléphonie mobile, où il y a un dialogue qui est parfois sévère entre l’Etat et les opérateurs pour dire, on vous oblige à desservir les territoires. On ne peut pas imaginer que cette question-là ne soit pas à l’agenda pour regarder comment réduire cette fracture”, détaille-t-il.

Le maire d'Aigre, lui, assume totalement ce nouveau poste de dépense. “C'était ma priorité”, explique-t-il.

Marie Regnier avec Guillaume Descours