RMC

Rentrée scolaire: la méthode pédagogique Montessori en plein essor

-

- - AFP

REPORTAGE - En cette rentrée 2016, 14 écoles enseignant la méthode Montessori ouvrent leurs portes. Ce qui porte à plus de 80 le nombre d'établissement de ce genre sur l'ensemble du territoire. Ce mercredi RMC est allée, à Colombes en région parisienne, à la rencontre d'enfants, de parents et d'enseignants de ce système pédagogique, pour mieux comprendre son succès.

La méthode pédagogique Montessori, du nom de Maria Montessori, qui l'a créée en 1907, séduit de plus en plus. En France, 14 nouvelles écoles s'ouvrent en cette rentrée 2016 alors que le pays en comptait 80 à la rentrée dernière. Au total, cette année, ce sont donc près de 5.000 enfants qui vont apprendre avec cette méthode. Cette pédagogie alternative est basée sur la découverte, l'éducation sensorielle et la liberté de l'enfant. Chaque enfant travaille en autonomie. La pédagogie réfute les notions d’échec et de jugement. Le rythme de chaque enfant est davantage pris en compte que dans le système classique.

"On recherche le contact individuel"

Ce mercredi, RMC est allée, à Colombes en région parisienne, à la rencontre d'enfants, de parents et d'enseignants de ce système pédagogique, pour mieux comprendre son succès. Parmi les élèves, Noé entre en CP cette année. Comme tous les enfants de son âge, il adore les jeux de construction. Mais comme très peu d'enfants de son âge, il sait déjà faire beaucoup de choses: "Je sais lire, je sais écrire, je sais faire des opérations comme la table de soustraction".

Tout ça, Noé l'a appris, depuis deux ans, dans une école maternelle Montessori qui regroupe 30 élèves, âgés de 3 à 6 ans, tous mélangés, et possède du matériel et des méthodes bien spécifiques. Pour les encadrer, deux maîtresses. Dont Marine, sa maman. "On leur apprend ce qu'est une multiplication, on joue un peu à la marchande avec des perles… Ils adorent ça, assure-t-elle. On recherche toujours le dialogue, le contact individuel. On essaye de vraiment connaître l'enfant pour savoir qui il est, comment il est, ce qu'il aime, ce qu'il a envie, où il en est dans son développement personnel".

Entre 4.000 et 9.000 euros l'année

Un apprentissage des bases beaucoup plus rapide qu'à l'école traditionnelle. Mais ce n'est pas cela l'essentiel aux yeux de Stéphanie, qui a choisi Montessori pour son fils: "Il a énormément confiance en lui. Il a confiance en sa réussite, que ce qu'il fait s'est bien, que ça a de la valeur. C'est vraiment agréable de voir son enfant comme ça." Et d'ajouter: "S'ils font un exposé, ils le font devant toute la classe et ils sont contents. Alors que, moi, je me souviens, j'avais plutôt peur de devoir parler en public. Eux, pas du tout. Eux sont plus à l'aise. Et je pense que ça va en faire des adultes bien dans leur peau".

Un équilibre qui a un prix. Chaque mois, Stéphanie consacre 1.000 euros à la scolarisation de ses deux enfants. En effet, la plupart des écoles qui proposent des pédagogies différentes sont hors contrat. Les frais de scolarité sont à la charge des parents et sont très élevés: entre 4.000 et 9.000 euros par an.

Maxime Ricard avec Marie Régnier