RMC

Affaire Kinder: 42 cas de salmonellose en France, aucun décès

L'agence Santé Publique France a indiqué ce jeudi que 42 cas de salmonellose ont été recensés en France, avec treize hospitalisations et aucun décès, dans l'affaire des contaminations par des chocolats Kinder.

Si habituellement, la période de Pâques est un moment phare pour Kinder, le mois d'avril s'est mué en catastrophe pour le spécialiste du chocolat industriel. La marque du groupe Ferrero a procédé le 5 avril en France à un rappel de nombre de ses produits issus d'une usine belge, après la multiplication des cas de salmonellose dans plusieurs pays d'Europe. Sur 21 cas de salmonelloses suspects recensés à ce moment-là en France, au moins 15 avaient consommé des produits Kinder comme l'a expliqué la Direction générale de la Santé.

Le 21 avril, Santé Publique France a procédé à un point de situation, et ce sont maintenant 42 cas de salmonellose qui ont été identifiés un peu partout sur le territoire français. Cela touche principalement les enfants en bas-âge avec un âge médian constaté de 3 ans. L'agence publique précise que, sur tout ces cas étudiés, aucun décès n'a été rapporté, malgré treize hospitalisations. Toutes les personnes hospitalisées sont sorties.

Confiance en berne et ventes en chute libre

La confiance des consommateurs est en tout cas fortement affectée concernant les produits de la marque. Les ventes ont largement baissé en avril, et ces derniers jours, de nombreuses personnes se sont émues de tâches ressemblant à de petits champignons sur des choclats achetés en magasin. Kinder a tenté de rassurer en indiquant qu’il s’agit en fait d’une "modification de la consistance du produit due aux conditions de stockage qui n’altère en rien la qualité et le goût du produit".

Mais le mal est fait et l'image de la marque est en ce moment associée à de la suspicion. D'autant que l'ONG Foodwatch accuse Ferrero d'avoir délibérément laissé dans les rayons des produits chocolatés pouvant être contaminés à la salmonelle.

Selon cette ONG, les autorités britanniques avaient prévenu Ferrero dès le 23 mars de la présence possible de salmonelle dans ses chocolats Kinder. L'industriel aurait donc attendu 12 jours pour rappeler ses produits en France. Et la présence de salmonelle dans l'usine d'Arlon, en Belgique, avait été détectée dès la mi-décembre, il y a presque quatre mois. Le groupe l'a lui-même reconnu dans un communiqué daté du 7 avril.

Grâce aux rappels et à la vigilance des consommateurs, les agences publiques sont confiantes dans le fait que les cas devraient maintenant diminuer. Mais elles indiquent tout de même par précaution que les personnes qui auraient consommé ces chocolats et qui présenteraient des symptômes sont "invitées à consulter leur médecin traitant sans délai en lui signalant cette consommation".

LA LISTE COMPLETE DES PRODUITS CONCERNÉS :

L'ensemble des produits de gamme Kinder issus du site de production Ferrero d'Arlon est rappelé, indépendamment de leur date de péremption:

-Kinder Surprise 20g (par un, par trois, par quatre et par six) et 100g;
-Kinder Schoko-Bons lait 125g, 150g, 200g, 225g, 300g, 330g, 350g, 480g et 500g et Kinder Schoko-Bons White 200g et 300g;
-Kinder Happy Moments 191g, 242g, 347g et 400g;
-Kinder Mini Eggs noisette, cacao, lait et Kinder Mini Eggs mix;
-Kinder Mix : Sac 193g, Panier 150g, Peluche 133g, Seau 198g, Voiture 125g;
-Calendriers de l'Avent Noël 2021 : 431g, 133g, 184g, 311g, 234g, 127g.

J.A.