RMC

"Ça va être à nouveau insupportable": des parents inquiets d'une possible fermeture des écoles en cas de reconfinement

Un retour de la télé-école qui ne réjouit pas vraiment les parents.

Le possible nouveau confinement pourrait passer par une fermeture des écoles qui se traduirait par un prolongement des vacances scolaires. Cette option n'est pas encore tranchée, mais si elle se concrétise le gouvernement souhaite à tout prix garder un lien entre les enfants et leur école pendant cette période.

Du coup, comme en avril, les parents pourraient être sollicités pour assurer l'école à la maison.

Mais la simple évocation de ces quatre mots, "école à la maison", fait apparaître un peu d'angoisse dans les yeux de Gracianne.“Je n’ose même pas y penser encore. C’est inenvisageable pour nous”, indique-t-elle. Elle a deux enfants de 9 et 4 ans.

"Ça va être à nouveau insupportable. Il va falloir qu’on se partage la pièce à vivre avec mon mari et les enfants seront dans leur chambre, mais il va falloir jongler entre les devoirs et le travail. Ils réclament sans arrêt, ils veulent sortir. On n’a pas la patience d’un instituteur”, confie cette mère.

L'expérience du premier confinement

Et plus des multiplications ou la grammaire, c'est l'organisation d'une vie forcément différente à la maison qui inquiète certains. “Je ne sais pas vraiment comment je vais faire”, indique une maman. “Comment on gère le bruit, organiser les repas en plus de l’école, c’est ça qui est compliqué”, estime-t-elle.

Mais cette maman de quatre enfants a de la chance. “La solution dans mon cas, c'est les grands-parents qui sont très disponibles”, indique-t-elle.

>> A LIRE AUSSI - Variants du Covid-19: les vacances de février vont-elles être rallongées? 

Elle s'était d'ailleurs déjà appuyée sur eux au printemps dernier. Une première expérience que Jean compte bien mettre à profit désormais.

“L’année passée, on était débutant, maintenant on sait comment ça va se passer si c’est refait de cette façon là”, ironise-t-il.

Mais il espère quand même que son fils de 9 ans pourra suivre tous ses cours à l'école.

Martin Bourdin avec Guillaume Descours