RMC

Cannabis thérapeutique: pour quels patients et pour quelles maladies?

-

- - RMC

Seuls certains médecins spécialistes volontaires devraient pouvoir prescrire du cannabis thérapeutique dans le cadre de l'expérimentation qui commencera début 2020, selon les conclusions d'un groupe d'experts dévoilées mercredi.

Si le gouvernement n’est pas encore prêt à légaliser le cannabis, il envisage cependant d’expérimenter le cannabis thérapeutique. Celui-ci serait prescrit par certains médecins, pour certains patients. Des médecins qui seront volontaires, formés, et qui sont spécialistes des cinq indications choisies par le comité d'experts. "Une fois le traitement du patient stabilisé", le médecin traitant pourra prendre le relais. 

Les patients concernés sont ceux qui sont frappés de douleurs après des lésions nerveuses et qui ne sont pas soulagés par d'autres thérapies, ceux qui souffrent d'épilepsie résistante aux traitements, d'effets secondaires des chimiothérapies ou de contractions musculaires incontrôlées de la sclérose en plaques. Concernant la forme de ce cannabis thérapeutique : pas question ici de le fumer, mais de l'inhaler, sous forme d'huile et de fleurs séchées pour un "effet immédiat" ou de l'ingérer, grâce à des "solutions buvables et des capsules d'huiles, pour des effets prolongés".

Expérimenté pendant six mois

Un "projet de cadre" a été publié mercredi par les experts de l'ANSM chargés de plancher sur ce test grandeur nature qui aura lieu début 2020, potentiellement pour une durée de 6 mois.

Ce comité d'experts, discutera de ce projet mercredi prochain avec les professionnels de santé et les associations de patients, avant de remettre son avis définitif.

L'ANSM se prononcera ensuite à son tour, avant de lancer la phase de mise en place des détails pratiques de l'expérimentation avant le démarrage effectif de l'inclusion des patients. 

Rémi Ink avec Guillaume Descours