RMC

"Ces dîners clandestins doivent cesser": sur RMC, la secrétaire d'Etat Nathalie Elimas dénonce l'attitude de Pierre-Jean Chalençon

Après avoir assuré dîner régulièrement dans des restaurants clandestins avec des ministres, Pierre-Jean Chalençon est revenu sur ses propos évoquant de "l'humour".

Les Français retiennent leur souffle avant un éventuel scandale d'ampleur. Car des membres du gouvernement auraient participé à des dîners clandestins sous des portraits de Johnny Hallyday au sein du Palais Vivienne, organisée par le collectionneur Pierre-Jean Chalençon et le chef Christophe Leroy, comme le révélait vendredi soir M6. 

Ce n’est visiblement pas le cas Nathalie Elimas, la secrétaire d’Etat chargée de l’éducation prioritaire. Après avoir assuré sur RMC n’avoir jamais dîné dans un restaurant clandestin évoquant un devoir d’exemplarité, elle s’est félicité de l’ouverture d’une enquête.

"Si c’est de l’humour, c’est particulièrement grave"

Et si Pierre-Jean Chalençon, a assuré avoir fait de l’humour en expliquant à M6 avoir dîné avec plusieurs ministres dans la semaine, la secrétaire d’Etat n’a que très peu goûté la blague: "Si c’est de l’humour c’est particulièrement grave, si ce n’en est pas aussi, on a un devoir d’exemplarité, il faut regarder ça calmement".

>> A LIRE AUSSI - Dîners clandestins présumés avec des ministres: l'organisateur présumé, Pierre-Jean Chalençon, plaide "l'humour"

"Ces dîners clandestins doivent cesser"

"Je ne participe pas en tout cas à ces diners ou déjeuners et il faut y mettre un terme. Cela fait un an que c’est difficile pour tous les Français et pour les restaurateurs, alors ces dîners clandestins doivent cesser", a-t-elle lancé.

Dimanche, l'avocat de Pierre-Jean Chalençon, propriétaire du "Palais Vivienne" où se serait déroulé les fameux dîners clandestins, a assuré à l'AFP que son client faisait de l'"humour" quand il avait assuré que des ministres participaient à de tels repas. Qu'importe, une enquête a déjà été ouverte a assuré Gérald Darmanin le ministre de l'Intérieur.

Guillaume Dussourt