RMC

Comment Bordeaux veut attirer des touristes pour la Toussaint malgré le coronavirus

Pendant toutes les vacances, des visites guidées dans la ville seront organisées toutes les trente minutes. Une centaines de visites totalement gratuites. Les guides eux seront tout de même bel et bien rémunérés.

Les vacances de la Toussaint, c'est maintenant dans une semaine. L'occasion peut-être de partir quelques jours et de soutenir le secteur du tourisme. À Bordeaux, pour venir en aide à une économie fragilisée par des mesures toujours un peu plus restrictives, la métropole a annoncé le lancement d’un plan de soutien.

Imaginez une chambre d’hôtel cinq étoiles à moitié prix. Comme chez Thomas Bourdois, directeur général de l’Intercontinental à Bordeaux, un établissement de luxe en plein centre-ville. Pendant deux mois, une cinquantaine d’hôteliers vont brader leurs prix. Une action qui s’adresse avant tout aux locaux. 

“Si on a la chance avec ces prix plus doux de faire profiter certains Aquitains qui ne viennent pas dans nos types d’établissement, et bien c’est avec plaisir”, affirme-t-il. 

Relance économique

La ville de Bordeaux a décidé de mettre les bouchées doubles pour attirer les touristes. Les visites de la métropole seront gratuites pendant les vacances de la Toussaint. Brigitte Bloch est présidente de l’office du tourisme. 

“Si on vient faire une visite peut-être qu’on va déborder en allant prendre un petit thé quelque part, ou alors on va aller boire un verre, ou faire du shopping. Donc c’est un moyen de soutenir l’activité économique dans la métropole”, assure-t-elle.

Une centaine de visites, gratuites donc, seront organisées à la fin du mois. Une opération qui, en cas de réussite, pourra être renouvelée par la ville. 

Florian Chevallay avec Guillaume Descours