RMC

Va-t-on voir l'accélération de la vaccination grâce aux confinements locaux le week-end?

DOCUMENT RMC - Le président de l'association des maires du Pas-de-Calais, reconfiné pour trois week-ends, assure que le gouvernement devrait procéder à des livraisons de vaccin supplémentaires.

Avec un taux d'incidence de 405, deux fois plus qu'au niveau national, le Pas-de-Calais ne devrait pas échapper à de nouvelles restrictions. Le gouvernement aurait d’ores et déjà décidé de confiner le département trois week-ends de suite, à l’instar de ce qui se fait sur le littoral des Alpes-Maritimes et dans la région de Dunkerque. Une décision jugée "très lourde" au sein de l’exécutif mais qui semble faire consensus parmi les élus locaux.

"C’est tout le Pas-de-Calais qui a besoin d’être protégé", assure ce jeudi sur RMC Frédéric Leturque, maire (Les Centristes) d’Arras et Président de l’association des maires du Pas-de-Calais, évoquant un taux d’incidence également très élevé dans les zones rurales.

>> A LIRE AUSSI - Pas de reconfinement, mais l'annonce de "nouvelles mesures très lourdes": que va dire Jean Castex lors de sa conférence de presse ce jeudi soir à 18h?

"Nous étions maltraités sur les premières livraisons"

Mais pour permettre l’acceptation de mesures fortes, il faudrait accélérer la vaccination, pour protéger la population et montrer que la mobilisation continue en parallèle.

Et à l'instar de ce qui s'est fait dans les Alpes-Maritimes, où le littoral est confiné le week-end et des livraisons de vaccins supplémentaires ont été mise en place, cette accélération devrait également se faire dans le Nord-Pas-de-Calais: "Les informations que j'ai eu me laisse entendre est que nous allons pouvoir vivre l’accélération de la vaccination dans le Pas-de-Calais", se réjouit Frédéric Leturque.

"C’est la première mesure de protection pour nos populations. Nous étions maltraités sur les premières livraisons et on nous indique désormais que des ajustements vont être faits", ajoute l'élu.

Si confiner la population le week-end entraîne l'acheminement de vaccins supplémentaires pour permettre l'acceptation de cette mesure, cette corrélation pourrait peut-être avoir pesé dans la décision du gouvernement de ne confiner que le Nord-Pas-de-Calais en épargnant l'Île-de-France et ses 10 millions d'habitants.

>> A LIRE AUSSI - Covid-19: comment Paris et l'Ile-de-France ont échappé au confinement le week-end (pour le moment)?

Guillaume Dussourt