RMC

Comment voulez-vous que les gens aillent se vacciner si vous les traitez de lâches?: ça chauffe sur le plateau des Grandes Gueules

Le coup d'accélérateur forcé du gouvernement à la vaccination fait grincer des dents certains. Et d'autres rappellent qu'il faut continuer à faire de la pédagogie pour les hésitants.

L'obligation de la vaccination et l'extension du pass sanitaire ont eu un effet bénéfique. L'allocution du président de la République n'était pas finie que les prises de rendez-vous pour se faire vacciner sur les plates-formes dédiées explosaient. Mais les décisions d'Emmanuel Macron ont aussi soulevé un vent de défiance et peut-être renforcé les convictions de certains réfractaires à la vaccination. Loin des anti-vaccins les plus fervents et des sphères complotistes les plus loufoques, certains hésitants déplorent le caractère quasi-obligatoire des nouvelles restrictions alors que le variant Delta progresse.

"Malheureusement je ne vois pas quelle autre stratégie on peut mettre en place", estime Etienne Liebig sur le plateau des "Grandes Gueules". "Et en plus on voit que ça marche vu que les prises de rendez-vous pour se faire vacciner ont explosé. Ca a super bien marché", juge-t-il.

Mais il reste des exceptions illogiques au pass sanitaire souligne Stella Kamnga comme celle accordée aux lieux de culte, exempts de cette obligation. "Vous êtes dans l'incohérence, dans l'illogique et vous voulez que les gens vous suivent comme des moutons? Il ne faut pas s'habituer à cette incohérence", assure-t-elle.

>> A LIRE AUSSI - Comment l'obtenir, que faire si on a eu le Covid, où est-il nécessaire et quels risques? Tout ce qu'il faut savoir sur le "pass sanitaire"

"C’est la lâcheté des adultes qui fait qu’on vaccine les mômes"

"Il y a fondamentalement une récupération politique du phénomène. On est au-delà du bien sanitaire et de l’intérêt commun. Se joue je pense dans cette histoire de vaccination et de pass sanitaire, quelque chose de beaucoup plus fort. Emmanuel Macron sait que les Français aiment bien être rassurés, d’avoir une figure paternelle et d’autres qui continuent de s’opposer pour une simple raison politique", assure Etienne Liebig, qui déplore une opposition dogmatique.

"C’est la lâcheté des adultes qui fait qu’on vaccine les mômes, je suis très emmerdé qu’on contraigne les plus jeunes à la vaccination", ajoute-t-il estimant que l’élargissement de la vaccination aux plus jeunes est liée à une vaccination trop faible chez certains adultes.

Mais Stella Kamnga déplore cette obligation et appelle à ne pas considérer les hésitants comme de simples "anti-vaxx" ou "complotistes" et plaide pour une déontologie accrue : "Comment voulez-vous que les gens aillent se vacciner si vous les traitez de lâches, de moutons ou d’imbéciles ? Eux-aussi ils répondent qu’ils font ce qu’ils veulent!", a-t-elle répondue très remontée.

>> A LIRE AUSSI - Sur RMC, Nicolas Dupont-Aignan dénonce le "coup d'état sanitaire" d'Emmanuel Macron après les mesures liées à la vaccination

Guillaume Dussourt