RMC

Conseil de défense sanitaire: ce que pourrait décider le gouvernement pour tenter d'enrayer la 5e vague

-

- - -

Le gouvernement pourrait notamment serrer la vis sur le port du masque en le réimposant dans des lieux exemptés depuis l'arrivée du pass sanitaire.

Et c'est reparti pour un tour. Un conseil de défense sanitaire doit avoir lieu mercredi à l'Elysée autour d'Emmanuel Macron. Face à une nouvelle flambée épidémique dans toute l'Europe, comme ses voisins la France devrait prendre de nouvelles restrictions.

Si Matignon écarte tout confinement et couvre-feu, le gouvernement travaille néanmoins à un nouveau tour de vis, renforcement du télétravail, rétablissement des jauges dans les lieux recevant du public comme les salles de concerts, les bars et restaurants ne devraient pas en revanche être concernés.

>> A LIRE AUSSI - Covid-19: les Allemands seront "vaccinés, guéris ou morts" à la fin de l'hiver, assure le ministre de la Santé

Vers une généralisation du rappel vaccinal?

Le renforcement du port du masque est envisagé à l'extérieur en ville mais aussi à l'intérieur lors des concerts ou dans les cinémas. Quant aux marchés de Noël très attendus à l'approche des fêtes, pas question de les annuler, des discussions sont en cours sur les protocoles à mettre en place pour éviter les contaminations.

Mais le sujet sans doute le plus important qui sera discuté, c'est l'élargissement du rappel vaccinal, il pourrait élargi à de nouvelles tranches de la population voir à toute la population déjà vaccinée.

>> A LIRE AUSSI - Jean Castex positif au Covid-19 et placé à l'isolement, de nombreux autres ministres cas-contacts

Autant de dispositions qui font écho au cas personnel de Jean Castex: le Premier ministre a été lundi testé positif. Cela a entraîné en Belgique la mise en quarantaine du Premier ministre Alexander De Croo, qui l'avait reçu plus tôt dans la journée. Quatre autres membres du gouvernement belge, qui ont aussi participé à une réunion franco-belge lundi matin sur la sécurité, "passeront également un test PCR et resteront en quarantaine jusqu'à ce que le résultat du test soit négatif", a indiqué le gouvernement belge.

Dans plusieurs pays d'Europe, les manifestations contre le durcissement des mesures anti-Covid se sont poursuivies ce week-end. Elles n'ont cependant pas été marquées par des violences comme à Rotterdam vendredi et à La Haye samedi. A Bruxelles, des heurts ont émaillé dimanche le rassemblement de quelque 35.000 manifestants, selon la police.

Et dans le département français de la Guadeloupe, dans les Caraïbes, la contestation de l'obligation vaccinale pour les soignants a dégénéré en crise sociale d'ampleur

Jérémy Trottin (avec G.D.)