RMC

Coronavirus: la France va passer au "stade 3" de l'épidémie "probablement début de semaine prochaine"

Selon le Pr Jean-François Delfraissy, cette phase comprend un ensemble de mesures qui auront un impact important sur la vie quotidienne.

La France est l'un des principaux foyers du virus en Europe, avec l'Italie et l'Allemagne. Les treize régions métropolitaines sont désormais touchées, a encore souligné M. Salomon, ainsi que la Guadeloupe et la Guyane en Outre-mer. Seuls la Martinique, Mayotte et la Réunion sont exempts de cas avérés. L'Oise, avec 105 cas, présente le regroupement le plus important du territoire.

Selon le bilan national établi à 16h00 et annoncé en début de soirée par Jérôme Salomon, directeur général de la Santé, 423 personnes ont été contaminées sur le territoire français, dont 138 nouveaux cas confirmés et trois nouveaux décès rapportés, qui portent à sept le bilan total des personnes décédées. 

La hausse des cas enregistrée jeudi représente la plus forte augmentation de contaminations et de décès en une journée depuis le début de la crise.

Cette accélération a conduit Emmanuel Macron à avertir les Français sur le caractère "inéxorable" de cette épidémie. "Il y a un moment où, nous le savons tous (...) une épidémie est de toutes façons inexorable", a déclaré jeudi le chef de l'Etat qui a reçu une vingtaine de spécialistes à l'Elysée pour "essayer de stopper l'arrivée, ensuite pour ralentir" la propagation de la maladie.

"Les activités collectives seraient fortement impactées"

Selon le Pr Jean-François Delfraissy, spécialiste des maladies infectieuses qui participait à la réunion, le passage de la phase 2, en cours actuellement, à la phase 3 - celle de l'épidémie, qui imposera des restrictions plus contraignantes - interviendra "entre quelques jours et une ou deux semaines".

Invité de RMC, vendredi, ce dernier a indiqué que "jusqu'à présent, les chiffres ne justifiaient pas le passage au stade 3. La décision sera probablement prise dans le début de la semaine prochaine parce qu'on a maintenant un virus qui a pénétré une partie de la population. Nous sommes au bord de l'épidémie" a-t-il expliqué à Jean-Jacques Bourdin.

Cette phase 3, quand elle sera décrétée, impliquera, entre autres, la suspension de transports en commun, une restriction des rassemblements et des fermetures d'écoles, soit un ensemble de mesures qui auront un impact important sur la vie quotidienne.

En cas de passage au stade 3, celui où l'on constate que le virus circule et qu'il est transmissible sur l'ensemble du territoire, "les activités collectives seraient fortement impactées", précisait le gouvernement.

La rédaction de RMC (avec AFP)