RMC

Coronavirus: le SAMU inondé d'appels inutiles

L'épidémie de coronavirus venant de Chine inquiète certains Français. Au point que les appels au services d'urgences redoublent, saturant parfois inutilement les lignes.

Le ministère de la Santé appelle toutes les personnes présentant des symptômes à appeler le 15 après la propagation de l'épidémie de coronavirus venant de Chine. Conséquence: les régulateurs du SAMU font face à un afflux d’appels souvent injustifiés.

Au SAMU de Lille, près de 200 personnes ont appelé en l'espace de 3 jours. Au centre 15 du Nord, Pierre Gosselin, médecin urgentiste au SAMU du Nord, est en première ligne face à l’inquiétude de la population. Plusieurs fois par jour, il reçoit des appels inquiets de personnes qui ont simplement reçu un colis venant de la Chine.

"A nous d'essayer de les rassurer et de stopper ce phénomène de psychose qui s'installe"

"On peut dire absurde car on a des gens qui appellent parce qu'ils ont peur après avoir mangé chinois. On a des gens qui ont peur car leur voisin est Chinois, même si c'est quelqu'un qui habite en France depuis des années. A nous d'essayer de les rassurer et de stopper ce phénomène de psychose qui s'installe."

>> Coronavirus: les Français d'origine asiatique dénoncent un racisme de plus en plus virulent <<

Des sollicitations chronophages, au détriment de réelles urgences. A Lille, un seul appel a éveillé des soupçons. Patrick Goldstein, le chef des urgences au CHU de Lille.

"C'était une personne qui revenait de Wuhan, de la zone à risque, mais il y était le 12 décembre." 

Après l'apparition quels symptômes faut-il appeler ?

Une fausse alerte donc. Pour qu’un cas soit suspect, il faut remplir remplir plusieurs critères :

"Retour de Chine depuis moins de 14 jours, de la température et des signes d'insuffisance respiratoire. Dans ce cas il faut immédiatement appeler le 15, ce qui veut dire qu'il ne faut pas appeler dans les autres cas."

Et surtout ne pas céder à la psychose.

Lionel Top (avec J.A.)