RMC

Coronavirus: les consultations à distance explosent

-

- - -

La méthode permettrait d'éviter la propagation du virus mais ne seraient efficace que sous certaines conditions.

Et si les plateformes de télémédecine étaient l'une des solutions pour faire face à l'augmentation des demandes de consultation et limiter la propagation du coronavirus ? Ces derniers jours elles se retrouvent prises d'assaut.

De la fièvre, des courbatures, dès l'apparition de ces symptômes Stéphane, un habitant du Tarn, a appelé son médecin traitant : "Il me posait des questions classiques dans une consultation sans les prises de mesures et de températures que j’avais prise au préalable. La seule différence c’est qu’il n’y a pas de palpation".

Pour pouvoir bénéficier d’une consultation à distance, il suffit d’un ordinateur et d’une boîte mail. Un lien envoyé par courriel permet de passer un appel vidéo avec le praticien demandé.

"Utile quand on connaît déjà le patient"

Le docteur Théo Combes, le médecin de Stéphane, préconise cette méthode pour limiter la propagation du virus, tout en respectant quelques règles: "C’est utile quand on connaît déjà le patient, qu’on connait ses antécédents. C’est intéressant par rapport à cette épidémie de ne pas faire venir dans les salles d’attente et nos cabinets des patients potentiellement contagieux", estime-t-il.

Et les médecins sont de plus en plus adeptes de cet outil, rendu légal il y a deux ans. En pleine crise du coronavirus, les téléconsultations augmentent constate Eli-Dan Mimouni cofondateur de la plate-forme Medadom qui connaît un certain succès : "Depuis en plus de médecin souhaitent prendre en charge les patients à distance et l’on a enregistré une légère augmentation de +20% du côté de l’activité des praticiens".

Côté patients, la plateforme enregistre une hausse de 40% des téléconsultations essentiellement pour des problèmes bénins. Pour ceux dont le risque de contamination est élevé, les autorités rappellent qu'au moindre doute, il faut appeler le 15.

Juliette Droz avec Jean-Wilfried Forquès et Nicolas Ropert (avec G.D.)